Londres reste le marché de bureaux le plus cher du monde

le
0

(NEWSManagers.com) - Le quartier de West End à Londres reste le marché de bureaux le plus cher du monde devant le quartier central des affaires de Hong Kong. Selon l'étude Office Space Across the World 2014, réalisée par Cushman & Wakefield et qui compare les coûts d'occupation des bureaux dans 143 métropoles de 67 pays, Londres a profité en 2013 d'une demande soutenue des utilisateurs et de la raréfaction de son offre de bureaux de qualité disponible pour consolider sa première place.

" Accentuant la concurrence entre entreprises pour s'implanter dans les sites les plus prisés de la capitale britannique, cette rareté explique la hausse de 5 % des loyers dans le West End en 2013" , souligne Ludovic Delaisse, directeur du département Bureaux de Cushman & Wakefield France. Cette augmentation lui a permis de creuser l'écart avec les valeurs des meilleures offres de bureaux du quartier central des affaires de Hong Kong, qui sont elles restées stables.

À Paris, troisième marché de bureaux le plus cher d'Europe derrière le Royaume-Uni et la Russie, les loyers accusent une légère baisse d'une année sur l'autre reflétant, principalement, le nombre très limité de transactions portant sur des actifs haut-de-gamme. " L'offre de qualité demeure relativement rare dans les beaux quartiers de la capitale, incitant les utilisateurs de secteurs à forte valeur ajoutée, comme le luxe, le conseil et les avocats à payer un prix élevé pour y saisir les biens les plus prestigieux et les mieux situés. C'est pourquoi la livraison prochaine de biens emblématiques dans le quartier habituellement très peu offreur de l' Etoile aura valeur de test, et pourrait permettre de renouer avec des niveaux de loyer plus élevés" , explique Ludovic Delaisse.

Toutefois, le marché des biens d'exception est loin d'être représentatif des tendances observées dans le reste de l'Ile-de-France. La grande hétérogénéité des valeurs locatives y demeure plus que jamais la règle, celles-ci pouvant varier fortement dans un même secteur tertiaire en fonction de la localisation du bâtiment, de sa qualité intrinsèque et de la stratégie de commercialisation du propriétaire. De façon générale, les mesures d'accompagnement sont toutefois un élément plus déterminant des relations entre preneurs et propriétaires. Révélant l'octroi de franchises de loyer plus importantes, les utilisateurs profitent ainsi de conditions de bail souvent plus avantageuses.

Sur l'ensemble de la planète, les loyers de bureaux ont augmenté en moyenne de 3 % sur un an, soit un rythme similaire à celui enregistré en 2011 et 2012. La progression des valeurs reste généralement mesurée, expliquant le nombre relativement limité de changements dans le classement des marchés de bureaux les plus chers du monde. Parmi les évolutions les plus significatives, Moscou ? où les loyers de bureaux sont pourtant restés inchangés d'une année sur l'autre ? gagne trois places en un an à la faveur d'une baisse des valeurs dans certains sous-marchés (Zona Sul à Rio de Janeiro, qui perd quatre places) et d'une variation des taux de change. La dépréciation de la roupie face au dollar américain et à l'euro ? deux monnaies servant de référence pour établir notre classement ? explique ainsi le recul du marché de Connaught Place à New Delhi même si le loyer des meilleures offres de bureaux y est resté stable d'une année sur l'autre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant