Londres prêt à une guérilla juridique avec les Vingt-Six

le
0
La Grande-Bretagne est décidée à mettre des bâtons dans les roues de la nouvelle Europe qui s'est constituée sans elle.

Dans la foulée de son veto de Bruxelles, la Grande-Bretagne semble prête à mettre des bâtons dans les roues de la nouvelle Europe à 26 qui s'est constituée sans elle pour tenter de sauver l'euro. Londres pourrait s'opposer à l'utilisation des institutions et des locaux de l'Union européenne par ce sous-groupe dont il s'est lui-même exclu. Les 17 membres de l'Eurogroupe les utilisaient déjà, mais c'était prévu par les traités européens, contrairement à ce qui se passe pour cette nouvelle entité à 26.

Downing Street confirme que le gouvernement britannique examine la possibilité d'un recours juridique sur cette question. Londres ne voit pas pourquoi il contribuerait au financement des bâtiments européens lorsqu'ils abritent des réunions auxquelles il ne participera pas, voire durant lesquelles des mesures contraires à son intérêt pourraient être prises. Au-delà de cet aspect matériel un peu trivial se pose la question des institutions, notamment le rôle d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant