Londres prêt à accueillir des migrants syriens de Calais

le
51
LONDRES VA EXAMINER LE CAS DES MIGRANTS SYRIENS DE CALAIS
LONDRES VA EXAMINER LE CAS DES MIGRANTS SYRIENS DE CALAIS

CALAIS, Pas-de-Calais (Reuters) - Les services de l'immigration britannique se sont engagés vendredi à examiner au cas par cas la situation des migrants syriens du port de Calais, mais exclusivement pour ceux ayant des liens familiaux en Grande-Bretagne, a annoncé le préfet du Pas-de-Calais.

Au nombre d'une soixantaine, les migrants, parmi lesquels des femmes et des enfants, ont quitté vendredi en fin d'après-midi la passerelle qu'ils occupaient depuis mercredi sur le port de Calais.

Tous aspirent à passer en Grande-Bretagne et "très très peu" ont accepté la proposition du préfet du Pas-de-Calais de régulariser leur situation en France en déposant une demande d'asile à l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), une solution qui leur permet d'obtenir un hébergement temporaire, a-t-on indiqué à la préfecture.

La préfecture avait décidé leur évacuation vendredi matin mais l'opération, confiée au CRS, avait a été stoppée après que des migrants eurent menacé de se jeter dans le vide du haut de bâtiments portuaires. Ces derniers sont finalement descendus et les autres migrants ont évacué d'eux-mêmes la passerelle, par petits groupes.

Ils ont également retiré les bâches et les cartons dont ils s'étaient servis pour se protéger de la pluie. Ils étaient pour la plupart regroupés vendredi en fin de journée au terminal des ferries de Calais.

Des représentants de la préfecture, le maire de Calais, des représentants des migrants et des associations qui leur viennent en aide ont tenu une réunion vendredi avec trois policiers britanniques.

"Ils sont ouverts à un examen au cas par cas pour les ressortissants syriens qui ont des liens familiaux sur le territoire britannique", a expliqué le préfet Denis Robin.

PLUS DE DEUX MILLIONS DE RÉFUGIÉS

Les autorités britanniques pourraient accepter des regroupements familiaux après une étude des dossiers par les services français, a-t-il précisé.

"Ils sont dans une situation d'impasse, nous pouvons leur donner un statut, faire une demande d'asile", avait auparavant déclaré le préfet du département.

Réfugiés dans le Calaisis depuis leur fuite de Syrie, les migrants ont été chassés de plusieurs squats de la ville de Calais avant de décider de cette action.

Plus de deux ans après le début du conflit en Syrie, le nombre de réfugiés syriens a dépassé en septembre les deux millions, et quelque 5.000 personnes en moyenne quittent chaque jour la Syrie pour trouver refuge pour leur grande majorité au Liban, en Turquie, en Jordanie et en Irak, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Pressé par les ONG et l'Onu d'en faire davantage en faveur des réfugiés syriens, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a annoncé que la France allait prendre des mesures pour faciliter leur accueil.

Le président François Hollande a assuré le 15 septembre que la France devait "prendre (sa) part" dans l'accueil des réfugiés syriens sans fournir plus de précisions.

Depuis le début de l'année, 700 demandes d'asile formulées par des Syriens ont été déposées en France, selon l'Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides).

Ces demandes de protection sont accordées dans 95% des cas contre 10% de réponses favorables en moyenne pour l'ensemble des dossiers. La France a mis en avant la saturation du dispositif d'accueil de réfugiés pour expliquer l'absence d'engagement clair.

Pierre Savary, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.e le vendredi 4 oct 2013 à 21:30

    londre armant les islamiste normal qu il acceuil refugier

  • M5850553 le vendredi 4 oct 2013 à 19:47

    Les dirigeants de ces pays ne sont nullement inquiétés!!!est ce normal????Ils sont pourtant responsables de leurs ressortissants!!!!

  • M5850553 le vendredi 4 oct 2013 à 19:45

    Je doute que Caméron approuve!!!avec les lois qu'il vient de pondre...

  • nebraska le vendredi 4 oct 2013 à 19:27

    La CAF et les offices HLM sont au courant de cela mais ne peuvent rien faire à cause de nos lois absurdes !!!

  • nebraska le vendredi 4 oct 2013 à 19:25

    Il y a pléthore d'appartements au nom d'1 tel ou 1 tel alors qu'ils sont retournés au bled et continuent de toucher les aides de l'état français !!! Ces appartements ne sont occupés qu'un mois par an par leurs occupants afin de retourner tous les courriers reçus pour continuer à toucher des aides !!!

  • nebraska le vendredi 4 oct 2013 à 19:22

    Dans notre si beau pays, des p.ut.es d'afrique du nord se ramenant avec des chiards et qui les scolarisent à nos frais, ont donc le droit d'avoir la nationalité française puis par la suite de faire venir le "maris" à la sauce islamique !!! Et cela sans aucune opposition possible ! Et nous devon payer pour eux le loyer, l'éducation, les frais de santé etc etc !!! Ras le bol !!! Mes impots sont pour les français et non pour les immigrés de ces 40 dernières années qui n'ont jamais bossé en France !

  • nebraska le vendredi 4 oct 2013 à 19:21

    Dans notre si beau pays, des p.ut.es d'afrique du nord se ramenant avec des chiards et qui les scolarisent à nos frais, ont donc le droit d'avoir la nationalité française puis par la suite de faire venir le "maris" à la sauce islamique !!! Et cela sans aucune opposition possible ! Et nous devon payer pour eux le loyer, l'éducation, les frais de santé etc etc !!! Ras le bol !!! Mes impots sont pour les français et non pour les immigrés de ces 40 dernières années qui n'ont jamais bossé en France !

  • M2280901 le vendredi 4 oct 2013 à 19:17

    je suis pour le regroupement familial mais dans le pays d'origine

  • M2280901 le vendredi 4 oct 2013 à 19:16

    nebraska : le top c'est l'AME la CMU et la retraite pour les étrangers n'ayant jamais cotisés , bien supérieure à celle d'un agriculteur qui a cotisé toute sa vie en travaillant 60 heures par semaine mini

  • nebraska le vendredi 4 oct 2013 à 19:16

    Et le droit au démembrement familial des immigrés, c'est pour quand ????