Londres pourrait rejoindre très vite la coalition contre l'EI

le
0

MANCHESTER, Grande-Bretagne, 24 septembre (Reuters) - Le Premier ministre David Cameron pourrait annoncer cette semaine que la Grande-Bretagne est prête à participer aux frappes aériennes contre les combattants de l'Etat islamique en Irak et qu'il prévoit de demander le feu vert du Parlement, a-t-on appris mardi de sources gouvernementales. David Cameron pourrait exprimer sa position lors d'un discours prévu mercredi soir à l'Assemblée générale des Nations unies lors duquel il lancera un appel à l'union en vue de détruire les combattants de l'Etat islamique qui prévoient selon lui de s'attaquer à la Grande-Bretagne. La décision de frapper des cibles situées en Irak ne sera prise qu'après une demande de l'Irak dont le Premier ministre, Haïdar al Abadi, doit rencontrer David Cameron mercredi. La participation de Londres à frappes aériennes en Syrie n'a en revanche pas été tranchée, essentiellement pour des motifs juridiques, a dit une source proche du dossier. (Andrew Osborne, Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant