Londres négocie avec des victimes de la colonisation

le
0
Pour la première fois, des survivants de tortures sous l'empire britannique au Kenya pourraient être indemnisés.

Dans ce qui pourrait créer un précédent historique, Londres ouvre la voie à une indemnisation de victimes de l'empire britannique. Après plusieurs années de batailles juridiques avec les survivants de la lutte pour l'indépendance du Kenya, le gouvernement de David Cameron a entamé des négociations confidentielles avec des victimes de tortures dans les années 1950. Une dizaine de milliers de personnes pourraient en bénéficier. Ce premier pas pourrait ouvrir la voie à de multiples recours d'anciennes colonies à travers le monde. Le Foreign Office a entériné cette rupture dans son approche, après avoir opposé une fin de non-recevoir aux plaignants pendant des années. Il se dit prêt à «tirer les leçons de notre histoire». L'avocat anglais des victimes, Leigh Day, confirme les pourparlers révélés par le Guardianet dit «rechercher la meilleure réso...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant