Londres mise en garde par Dublin sur la libre-circulation

le
0
    DUBLIN, 12 septembre (Reuters) - Les Britanniques seront 
privés d'accès au marché unique européen s'ils renoncent au 
principe de la libre circulation des personnes, a prévenu lundi 
le Premier ministre irlandais, Enda Kenny. 
    Le ministre britannique chargé de négocier la sortie du 
Royaume-Uni de l'Union européenne, David Davies, a déclaré la 
semaine dernière que Londres espérait pouvoir conclure un accord 
inédit avec l'Union européenne, susceptible à la fois de 
restaurer sa souveraineté, réduire l'immigration et développer 
le commerce avec le bloc communautaire.   
    Les dirigeants européens ont toutefois prévenu la 
Grande-Bretagne à plusieurs reprises qu'il n'était pas question 
de la laisser "faire son marché" et choisir ses propres règles. 
    "Laissez-moi vous dire qu'autour de la table du Conseil 
européen, il y a un dossier auquel on ne renoncera pas", a dit 
Enda Kenny lors d'un entretien accordé à la radio Newstalk. 
    Le gouvernement britannique a été très clairement averti par 
les dirigeants européens, a-t-il ajouté. 
 
 (Conor Humphries,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant