Londres : les banquiers fautifs iront en prison

le
0
Le gouvernement soutient l'idée de peines de prison pour sanctionner les «fautes délibérées» des banquiers qui tentent de déjouer la réglementation. Il prépare une réforme du secteur à l'automne.

Correspondant à Londres

Que les banquiers de la City se le tiennent pour dit: leurs méfaits peuvent les conduire en prison. Les «fautes délibérées» de cadres de la finance constitueront une nouvelle infraction passible de peines de prison pouvant atteindre dix ans. C'est l'une des propositions, retenues par le gouvernement britannique, issues d'un rapport parlementaire de 571 pages sur la régulation bancaire, qui doit faire l'objet d'un projet de loi à l'automne.

Après les quasi-faillites de mastodontes du secteur empêchées par leur nationalisation, les bonus somptuaires, les scandales en série de manipulation des taux du Libor ou les accusations de blanchiment et d'évasion fiscale, le gouvernement cherche à répondre à la colère populaire contre l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant