Londres lance son projet de TGV contesté

le
0
La ligne à grande vitesse fera gagner une demi-heure entre la capitale et Birmingham.

L'Écosse ne fera peut-être plus partie du Royaume-Uni depuis longtemps lorsque des trains à grande vitesse rallieront Édimbourg à Londres en 3h30 au lieu de 4h30 aujourd'hui. L'annonce, lundi, d'un référendum sur l'indépendance écossaise n'a en tout cas pas empêché le gouvernement britannique de lancer mardi le programme de ligne à grande vitesse. Baptisé HS2(High Speed 2), après HS1 qui relie Londres au tunnel sous la Manche, il doit réduire le temps de trajet entre la capitale et Birmingham de 1h24 à 49 minutes, en 2026. La ligne où circuleront des trains à 350 km/h se prolongera ensuite au nord vers Manchester, Glasgow, Leeds et Édimbourg. Facture prévue: 32,7 milliards de livres (40 milliards d'euros).

Selon le gouvernement, qui reprend un projet lancé il y a deux ans par les travaillistes, il devrait engendrer des retombées de 47 milliards de livres (57 milliards d'euros) sur soixante ans. Ce grand chantier keynésien financé par les contribuables fait p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant