Londres juge "probable" que l'EI ait fait exploser l'A321 russe

le
0
LONDRES JUGE PROBABLE QUE L'EI SOIT RESPONSABLE DU CRASH DE L'A321 DANS LE SINAÏ
LONDRES JUGE PROBABLE QUE L'EI SOIT RESPONSABLE DU CRASH DE L'A321 DANS LE SINAÏ

par Paul Sandle

LONDRES (Reuters) - Il y a une "probabilité importante" que l'Etat islamique soit responsable de la catastrophe aérienne qui a fait 224 morts le week-end dernier en Egypte, a déclaré jeudi le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond.

La Province du Sinaï, branche locale du mouvement, "a revendiqué la responsabilité du crash de l'avion russe. Ils l'ont fait juste après la catastrophe. Nous avons examiné l'ensemble des informations, dont cette revendication, mais aussi beaucoup d'autres, et avons conclu que c'est hautement probable", a-t-il déclaré sur l'antenne de Sky TV.

L'A321 qui s'est écrasé samedi dans le Sinaï peu après son décollage de la station balnéaire de Charm el Cheikh appartenait à la compagnie russe Metrojet, qui a annoncé jeudi la suspension de l'exploitation de ce modèle pour procéder à de nouvelles vérifications.

Le groupe Province du Sinaï, qui dit avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie, a renouvelé mercredi sa revendication mais Le Caire et Moscou continuent à contester cette version, pourtant privilégiée par les autorités américaines et européennes selon des sources proches des services de sécurité.

Toutes les théories avancées à ce jour relèvent de la spéculation, a réaffirmé jeudi Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin, réagissant aux dernières déclarations de Philip Hammond. Les compagnies aériennes russes, a-t-il ajouté, continueront à desservir Charm el Cheikh.

Londres, où le président égyptien Abdel Fatah al Sissi se trouve jeudi en visite officielle, avait annoncé la veille la suspension des vols au départ et à destination de Charm el Cheikh.

Selon Constantin Kosatchev, président de la Commission des Affaires étrangères de la Douma, cette mesure est en fait un moyen détourné de condamner l'intervention russe en Syrie.

"Il y a une opposition géopolitique aux initiatives russes en Syrie", a-t-il déclaré.

Citant un responsable américain sans le nommer, la chaîne d'information américaine CNN a rapporté mercredi que la chute de l'A321 russe était vraisemblablement imputable à une bombe posée par l'Etat islamique ou par un groupe affilié.

Selon une source proche de l'aviation civile russe, l'enquête se concentre sur deux pistes, dont celle d'un objet placé dans l'avion.

(Paul Sandle, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant