Londres fustige les projets de l'UE dans le dossier des migrants

le , mis à jour à 11:37
5

LONDRES, 13 mai (Reuters) - La ministre britannique de l'Intérieur, Theresa May, a critiqué mercredi l'approche retenue par l'Union européenne pour endiguer le flux de migrants qui traversent la mer Méditerranée, estimant qu'elle revenait à encourager les clandestins à tenter le voyage. Federica Mogherini, Haute Représentante de l'UE pour la politique extérieure et de sécurité commune, a déclaré lundi aux Nations unies qu'"aucun réfugié, aucun migrant intercepté en mer ne sera renvoyé contre sa volonté". ID:nL5N0Y24U0 "Une telle approche ne fera qu'accentuer l'attrait suscité de l'autre côté de la Méditerranée et encouragera davantage de personnes à mettre leur vie en danger", a écrit Theresa May dans une tribune publiée dans le Times. Quelque 1.800 migrants ont péri en tentant de traverser la Méditerranée depuis le début de l'année. Environ 51.000 sont arrivés en Europe par la mer, dont 30.500 via l'Italie. Londres a prévenu mardi que la Grande-Bretagne exercerait son droit de retrait de tout projet européen qui viserait à mettre en place d'ici la fin de l'année une politique de quotas en terme d'accueil des migrants pour soulager la charge de pays comme l'Italie ou la Grèce. Pour le gouvernement britannique, l'accent doit plutôt être mis sur la lutte contre les réseaux de trafiquants. ID:nL5N0Y337N "Nous devons -- et nous le ferons -- résister aux appels en faveur du transfert et de la réinstallation des migrants à travers l'Europe. Cette attitude ne fera qu'inciter les groupes criminels à poursuivre cette traite ignoble", prévient mercredi la ministre britannique. (William James,; Nicolas Delame, Tangi Salaün et Guy Kerivel pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 le mercredi 13 mai 2015 à 13:34

    il faut combien de % de votant FN pour qu'il comprenne ?

  • dotcom1 le mercredi 13 mai 2015 à 12:15

    De quoi parle-t-elle? Le Royaume-Uni bénéficie déjà d'une clause qui l'exonère de participer à ce projet, comme l'Irlande et la Danemark d'ailleurs. Faut se renseigner avant de l'ouvrir.

  • lukefr le mercredi 13 mai 2015 à 12:04

    Il faut bien avouer que les anglais ont raison. Nous n'avons plus les moyens, et ce depuis bien longtemps d'accueillir toute la misère du monde. Ce n'est pas de l'égoïsme mais du bon sens: logements necessaires, emploi, nourriture à donner, etc.......

  • jean-648 le mercredi 13 mai 2015 à 11:56

    Les anglais veulent la finance, le libéralisme, que l'on soit payé comme" les chinois, que l'on ait moins de vacances, que l'on adore leur reine,laisser les déchets aux italiens ou aux grecs et qu'on leurs foute la paix. Belle mentalité.

  • am013 le mercredi 13 mai 2015 à 11:51

    C'est une politique de rejet qu'il faut adopter et non une politique d'accueil . L'Europe n'est pas en capacité d'accueillir la misère du monde et ses membres encore moins. Faire le contraire ferait courir une issue que tout le monde redoute....la radicalisation des états membres