Londres examine une vidéo de l'EI menaçant Cameron

le
0
 (Réaction porte-parole Cameron §5-7) 
    LONDRES, 4 janvier (Reuters) - Les autorités britanniques 
examinaient lundi une vidéo de propagande du groupe Etat 
islamique montrant un activiste cagoulé à l'accent anglais 
menaçant la Grande-Bretagne avant l'exécution de cinq hommes 
accusés d'espionnage pour l'Occident. 
    La vidéo, qui dure dix minutes trente, n'a pu être 
authentifiée dans l'immédiat. Agitant un pistolet devant la 
caméra, l'activiste menace le Premier ministre David Cameron 
avant d'exécuter l'un des cinq hommes d'une balle dans la tête. 
    Après le meurtre des cinq hommes, un jeune enfant, qui 
paraît avoir quatre ou cinq ans, appelle en anglais à "tuer les 
infidèles".  
    L'homme cagoulé s'exprime avec un net accent anglais en 
qualifiant David Cameron d'"esclave de la Maison blanche" et de 
"chef d'une petite île". 
    "Nous examinons le contenu de la vidéo et le Premier 
ministre est tenu informé", a déclaré une porte-parole de David 
Cameron, ajoutant ne pas savoir si le chef du gouvernement a vu 
les images. 
    "Cela est un rappel de la barbarie de Daech et de ce que le 
monde doit affronter avec ces terroristes" a-t-elle ajouté. "Il 
s'agit évidemment d'un instrument de propagande qui doit être 
traité comme tel", a-t-elle poursuivi. 
    Cette vidéo ranime le souvenir de "Jihadi John", 
ressortissant britannique qui était apparu sur plusieurs 
enregistrements de l'Etat islamique mettant en scène des 
exécutions d'otages. 
    En novembre dernier, les Etats-Unis ont annoncé la mort de 
Mohammed Emwazi, alias "Jihadi John", dans un raid mené par des 
drones. 
     
 
 (Guy Faulconbridge; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant