Londres enterre le projet d'un QG militaire européen

le
0
Le ministre des Affaires étrangères anglais, William Hagues, estime qu'un quartier général militaire permanent ferait double emploi avec les structures de l'OTAN.

La Grande-Bretagne conduit avec la France l'essentiel de l'offensive en Libye, mais elle reste à convaincre de la viabilité de l'Europe de la défense. Londres a opposé lundi un veto ferme et durable à l'idée d'un commandement militaire opérationnel propre à l'UE, idée soutenue de longue date par Paris et considérée comme la clef de voûte d'une possible sécurité commune.

«Soyons clairs: le Royaume-Uni ne donnera son accord ni maintenant ni à l'avenir à un QG permanent de l'UE», a assuré le chef de la diplomatie britannique William Hague après une rencontre avec ses collègues européens. Il a torpillé du même coup la dernière tentative poussée un peu plus tôt par Catherine Ashton, porte-parole de la politique étrangère européenne. L'UE ne peut plus espérer, au mieux, qu'une amélioration du dispositif civilo-militaire existant. Alain Juppé a reconnu que l'ambition française, par ailleurs soutenue par une majorité des Vingt-Sept, «n'avance pas». Le rapp

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant