Londres enquête sur l'utilisation d'armes interdites au Yémen

le
0
    LONDRES, 24 mai (Reuters) - Le Royaume-Uni enquête sur des 
informations selon lesquelles des armes à sous-munitions 
fabriquées sur son sol ont été utilisées par la coalition menée 
par l'Arabie saoudite qui mène des frappes aériennes au Yémen 
depuis mars 2015, a annoncé mardi le secrétaire au Foreign 
Office. 
    Dans un rapport publié lundi, l'ONG Amnesty International 
dit avoir rassemblé des preuves de l'utilisation, au Yémen, de 
bombes à sous-munition ayant été fabriquées au Royaume-Uni dans 
les années 70. 
    "Le ministère de la Défense est en train d'enquêter de toute 
urgence sur ces allégations", a déclaré Philip Hammond devant le 
Parlement britannique. 
    Le chef de la diplomatie britannique a souligné que les 
armes décrite dans le rapport d'Amnesty remontaient à plusieurs 
décennies et qu'il était désormais illégal au regard du droit 
britannique de fournir ce genre de bombes.  
    Le ministre des Affaires étrangères a ajouté qu'il n'y avait 
pour l'instant aucune preuve que l'Arabie saoudite ait utilisé 
des armes à sous-munitions et que le Royaume-Uni estimait avoir 
reçu l'assurance des autorités saoudiennes que de telles armes 
n'avaient pas été utilisées. 
 
 (William James; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant