Londres descend à 25% dans le capital de Lloyds

le
0
LONDRES CÈDE UNE NOUVELLE TRANCHE DE 7,5% DE LLOYDS
LONDRES CÈDE UNE NOUVELLE TRANCHE DE 7,5% DE LLOYDS

LONDRES (Reuters) - Le Royaume-Uni va céder une nouvelle tranche de 7,5% du capital de la banque partiellement nationalisée Lloyds Banking Group, d'une valeur d'environ 4,2 milliards de livres (5,0 milliards d'euros), via un placement à destination des investisseurs institutionnels, a annoncé mardi l'agence UK Financial Investments (UKFI).

L'UKFI, qui gère les participations de l'Etat dans Lloyds et Royal Bank of Scotland, a précisé que l'opération ramènerait la participation du gouvernement dans Lloyds de 32,7% actuellement à environ 25%.

En septembre, le gouvernement avait vendu une première tranche de 6% du capital au prix de 75 pence par action, actant ainsi le redressement de la banque après la crise financière qui l'avait contraint à injecter un total de 66 milliards de livres dans Lloyds et RBS.

La taille de la nouvelle tranche est conforme aux attentes des analystes et le prix devrait être supérieur aux 73,6p du placement de septembre.

L'UKFI devrait procéder à un nouveau placement plus tard dans l'année, avec cette fois une tranche pour les investisseurs particuliers.

Le ministère des Finances a dit vouloir prioritairement "obtenir le plus de valeur possible pour le contribuable, maximiser le soutien à l'économie et restaurer le caractère privé de la banque."

"Le gouvernement n'acceptera une vente qu'à condition que ces objectifs soient atteints", a dit un porte-parole.

L'action Lloyds a clôturé à 79,11 pence mardi, en hausse de 0,78% sur la séance.

Bank of America, Merrill Lynch, JP Morgan, Morgan Stanley et UBS ont été désignés teneurs de livres.

(Matt Scuffham, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant