Londres compense la chute du tourisme à Paris pour Dior

le
1
DIOR COMPENSE LA CHUTE DU TOURISME À PARIS GRÂCE À LONDRES
DIOR COMPENSE LA CHUTE DU TOURISME À PARIS GRÂCE À LONDRES

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Christian Dior Couture, qui a vu ses ventes fortement rebondir cet été, a profité d'un afflux de touristes à Londres et d'une amélioration en Asie, a déclaré à Reuters son PDG.

Comme la division de mode-maroquinerie de LVMH, Dior a enregistré un très net rebond entre le 1er juillet et le 30 septembre, premier trimestre de son exercice décalé, après avoir vu ses ventes stagner au cours des six mois précédents.

Son chiffre d'affaires a atteint 502 millions d'euros, signant une progression de 7% en données publiées et de 8% à taux de change constants.

"Cet été, les flux de touristes en Grande-Bretagne ont plus que compensé la baisse intervenue à Paris", a précisé Sidney Toledano, PDG de Dior.

Les attentats de novembre 2015 puis celui du 14 juillet 2016 à Nice ont fait fuir de Paris la clientèle touristique asiatique et américaine, très sensible aux questions de sécurité.

Dior réalise environ 6% de ses ventes à Paris, selon les estimations d'un analyste.

En revanche, avec la chute de la livre sterling déclenchée par le vote du Brexit, les clients internationaux se sont rués à Londres cet été pour faire leurs achats.

A Hong Kong et Macao, plombés depuis deux ans par la chute du tourisme chinois, "les choses commencent à s’améliorer", a ajouté Sidney Toledano. Il s'est dit confiant sur le moyen-long terme pour Dior grâce notamment à l'Asie et aux Etats-Unis.

"Je suis confiant pour Dior et pour les grandes marques qui auront innové et compris l'évolution du consommateur sans renoncer à la qualité", a-t-il dit, faisant référence aux nouveaux modes de consommation et aux aspirations des jeunes clients du luxe, très portés sur le digital et les réseaux sociaux.

En Chine, la consommation de luxe continue selon lui "là où il y a de l'innovation", tandis que le développement des classes moyennes dans le monde constitue un important réservoir de clientèle.

Malgré une longue phase de transition sans directeur artistique, entre le départ de Raf Simons en octobre 2015 et l'arrivée de Maria Grazia Chiuri en juillet 2016, "les ventes de Dior réalisées auprès des distributeurs semblent avoir nettement rebondi", souligne un analyste sous couvert d'anonymat.

Les ventes effectuées dans les quelque 197 magasins de la marque - qui représentent environ 90% du chiffre d'affaires - ont quant à elles progressé de 7% à taux de change constants, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Venue de chez Valentino, Maria Grazia Chiuri a une expérience reconnue dans la maroquinerie ainsi qu'une grande maîtrise des réseaux sociaux, un atout précieux pour séduire les jeunes générations.

(Edité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmlhomme il y a un mois

    Le titre merite encore que l'on s'y interesse. Un bond de 10% est attendu. Le luxe si de bon gout et de grande qualité de production est intarissable. Surtout aujourdh'ui que l'on fabrique n'importe quoi en copie avec des composants de qualité douteuse. La Qualité a un prix.