Londres baisse ses prévisions de croissance dans le premier budget post-Brexit

le
0
    LONDRES, 23 novembre (Reuters) - La Grande-Bretagne a 
abaissé ses prévisions de croissance économique pour les deux 
prochaines années, a annoncé mercredi le ministre des Finances, 
Philip Hammond, lors de la présentation au Parlement du premier 
projet de budget depuis le vote en juin en faveur d'une sortie 
de l'Union européenne. 
    L'Office for Budget Responsibility (OBR), un organisme 
public qui établit les prévisions économiques servant de 
référence au budget, prévoit désormais une progression du 
produit intérieur brut (PIB) britannique de 1,4% en 2017, contre 
une précédente estimation de 2,2% en mars, et de 1,7% en 2018, 
contre 2,1% en mars. 
    Les prévisions de croissance pour les deux années suivantes 
ne sont pas modifiées par rapport aux estimations du mois de 
mars, avec une hausse du PIB de 2,1% attendue aussi bien en 2019 
qu'en 2020. 
    Les prévisions du mois de mars avaient été établies sur 
l'hypothèse d'un vote favorable au maintien de la 
Grande-Bretagne dans l'Union européenne lors du référendum du 23 
juin. 
 
 (William Schomberg; Bertrand Boucey pour le service français, 
édité par Juliette Rouillon) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant