Londres appelle les nationalistes écossais à lever l'incertitude

le
0

GLASGOW, 5 octobre (Reuters) - Les nationalistes écossais doivent exclure toute idée de nouveau référendum d'indépendance afin d'éviter que l'incertitude ne continue de peser sur l'avenir du Royaume-Uni, déclare dimanche le ministre britannique chargé des Affaires écossaises, Alistair Carmichael. "Nous avons réglé la question de l'indépendance d'une manière légale, équitable et décisive", estime-t-il dans un discours qu'il devait prononcer devant des membres du parti libéral-démocrate, associé aux conservateurs au sein du gouvernement britannique. "Le peuple d'Ecosse a voté pour rester dans le Royaume-Uni et cette décision démocratique doit être respectée", poursuit-il. Le 18 septembre dernier, les Ecossais se sont prononcés à 55% en faveur du maintien dans le Royaume-Uni. Alex Salmond, le Premier ministre de l'exécutif écossais et chef de file du Parti national écossais (SNP), a annoncé dans la foulée sa démission. Nicola Sturgeon, pressentie pour lui succéder, a annoncé qu'elle n'avait pas l'intention de presser pour obtenir un nouveau référendum mais a prévenu que la question se poserait si Londres ne tient pas ses engagements en faveur d'une autonomie accrue de l'Ecosse. "Il est dans l'intérêt le plus large de l'Ecosse de se libérer de toute incertitude et d'être claire sur l'avenir", souligne Alistair Carmichael dans son discours. "La menace d'un second référendum fausserait non seulement la vie politique écossaise mais nuirait aussi au climat des affaires et à l'emploi." (Kylie MacLellan; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant