Londres accélère dans la course à l'internationalisation du yuan

le
0

HONG KONG, 19 septembre (Reuters) - Londres s'apprête à émettre le premier emprunt d'Etat en renminbi hors de Chine afin de renforcer le rôle de la City dans l'internationalisation de la devise chinoise. Le ministre des Finances britannique, George Osborne, a noté la semaine dernière que Londres entendait être le premier Etat à lancer un emprunt Dim Sum, soit un emprunt libellé en renminbi mais émis hors de Chine. "La Grande-Bretagne passe à la vitesse supérieure sur le marché du renminbi avec cette émission symbolique qui va créer les conditions d'une nouvelle accélération de l'activité en Europe et ouvrir la voie à d'autres émissions Dim Sum et au lacement d'autres produits en renminbi", a déclaré Jinny Yan, chargé des activités en renminbi chez Standard Chartered Bank. George Osborne a précisé que l'emprunt envisagé serait d'un montant comparable à celui de deux milliards de yuan (250 millions d'euros) émis à Londres par la China Development Bank. La Chine a désigné des banques compensatrices sur le renminbi sur quatre places européennes cette année: la China Construction Bank pour Londres, ICBC à Francfort et Bank of China pour Paris et Luxembourg. L'Europe ne représentait que 10% de la valeur des paiements réalisés en renminbi internationalement en août, mais sa part progresse rapidement . "Le fait que les paiements en renminbi entre l'Europe et la Chine (y compris Hong Kong et Taiwan) ont plus que doublé en un an est une nouvelle extrêmement encourageante pour les entreprises et les gouvernements européens", estime Vina Cheung, directrice des solutions de paiement et de gestion de trésorerie en renminbi chez HSBC. "Cela montre que les entreprises saisissent l'opportunité que représente le programme de libéralisation de la devise chinoise pour renforcer leurs relations commerciales avec la deuxième économie mondiale. Cela montre aussi que les efforts des gouvernements pour développer des centres de négociations et d'investissement en renminbi en Europe commencent à porter leurs fruits." Londres est la première place de change mondiale sur le renminbi avec 23,5 milliards de dollars de transactions quotidiennes en 2013, en augmentation de 50% par rapport à 2012. La City assure 60% des activités en renminbi réalisées en Europe et occupe la deuxième position des places offshore au plan international, derrière Hong Kong, selon StanChart. "Si la Grande-Bretagne n'est pas le premier pays à émettre un Dim Sum souverain, il ne passera pas longtemps avant qu'un autre pays prenne la place", estime Jinny Yan. Un Dim Sum souverain britannique servirait de référence non seulement pour d'autres emprunteurs britanniques potentiels mais surtout pour d'autres souverains occidentaux. Il conforterait aussi le statut du renminbi par rapport à d'autres devises asiatiques ou émergentes et assiérait son statut de devise internationale. "Avec une émission stratégique par le Royaume-Uni, le renminbi franchirait une nouvelle étape en vue de devenir une véritable devise internationale", relève encore Jinny Yan. Avec le développement des liquidités en renminbi disponibles hors des frontières chinoises, les centres offshore rivalisent pour proposer des supports d'investissement dont le développement encourage à son tour de nouveaux dépôts offshore dans la devise. "Emettre des emprunts Dim Sum cotés localement est un moyen facile et rapide d'accroître la visibilité d'un centre offshore sur le renminbi", note un banquier basé à Hong Kong. Ce qui explique la course que se livrent Londres, Singapour, Taiwan, Francfort, Luxembourg et Paris pour coter des émissions Dim Sum sur leurs marchés respectifs. Euronext a ainsi annoncé lundi la première cotation sur son marché réglementé d'une émission obligataire en renminbi, émise le 8 juillet par le groupe BoC pour le compte de sa succursale française, d'un montant de deux milliards de yuans.( ID:nL6N0RG38T ) (Nethelie Wong, Marc Joanny pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux