Loiseau ou la tyrannie de la notoriété

le
0
Notre chroniqueur gastronomique François Simon réagit aux révélations de l'Express.fr sur le suicide, en 2002, de l'ancien chef du Relais de Saulieu.

Ce que nous rapporte lexpress.fr me semble le plus loyal récit de ce tragique événement. On a beaucoup écrit, alimenté des légendes, brodé une fausse histoire faite de «rumeurs» et d'«assassins» dont j'ai d'ailleurs été la cible privilégiée. Et pour cause, la profession qui se retrouva soudainement soudée lors de la disparition du chef posant pour les magazines, alors qu'elle avait coutume de se moquer de Bernard Loiseau, se garda bien d'attaquer le guide Michelin. D'autant plus étrange que les faits rapportés témoignent d'une brave banalité.

Elle est même toute à l'honneur du guide Rouge puisque pour une fois, plutôt que de mettre soudainement les intéressés face à la violence de leur rétrogradations, les chefs furent cette fois-ci prévenus, voire avertis discrètement. Aussi, lorsque Bernard Loiseau se su...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant