Loïc Perrin : " Tant que l'offre n'est pas sur la table... "

le
0
Loïc Perrin : " Tant que l'offre n'est pas sur la table... "
Loïc Perrin : " Tant que l'offre n'est pas sur la table... "

À bientôt 30 ans, Loïc Perrin s'apprête à connaître sa 12e saison de Ligue 1 sous le maillot de l'AS Saint-Étienne. À l'aube d'une saison qui commencera le 30 juillet avec un match de Ligue Europa, le défenseur revient sur la préparation des Verts, l'approche hivernale d'Arsenal et ses envies d'équipe de France.

Comment se passe la préparation pour le moment à Saint-Étienne ? C'est toujours une période avec des entraînements intensifs, mais il faut passer par là. En plus, la chaleur s'est ajoutée à tout cela. Le rythme d'entraînement est variable. Là, avec des matchs amicaux assez rapprochés, on a une semaine assez dense avec trois rencontres. Mais on va commencer à faire de la récupération entre ces matchs.
L'an passé, le club a terminé à une bonne 5e place. Quels objectifs a fixés le coach pour cette saison ? La lutte pour le podium ? Pour l'instant, rien n'a été défini, mais, forcément, on veut faire aussi bien, voire mieux que l'année dernière, en sachant que c'est de plus en plus compliqué. On aimerait aussi aller plus loin dans les coupes et notamment en Ligue Europa, ça c'est un objectif. Les trois places du podium donnent envie, depuis deux ou trois ans. On n'est pas loin mine de rien, même si on sait que c'est compliqué, car il y a de grosses écuries devant. Mais, à chaque fois, ce n'est pas passé loin, donc pourquoi pas.
Il y a la Ligue Europa qui arrive vite, le 30 juillet vous serez sur le pont pour le 3e tour de qualification. Cela complique un peu la préparation ? La préparation est un peu plus courte - on a eu de longues vacances, mais elles étaient nécessaires -, mais on sera prêts. La préparation est faite par rapport à ce premier match de Ligue Europa. Cela va arriver vite, mais il vaut mieux jouer ce type de rencontres que des matchs amicaux, c'est plus sympa, avec un vrai objectif, celui de passer en poules. Ce sont des matchs à élimination directe, il faut rentrer rapidement dans la compétition.
Christophe Galtier a dit vouloir faire mieux sur la scène européenne. Pour toi, cela ressemble à quoi, un bon parcours européen des Verts ? Il faut au moins passer les poules. L'année dernière, quand on voit le résultat, on est tombés contre le finaliste (Dniepropetrovsk, ndlr) et l'Inter Milan, qui n'est pas un club comme les autres. Ce n'est pas évident, car il y a de belles équipes dans cette compétition. Il y a deux ans, c'est sûr que ce n'était pas satisfaisant, car on n'avait même pas atteint les poules. L'année dernière, c'était un peu mieux. Cette saison, ce sera bien si on sort des…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant