Loi Travail : violences à Paris, incidents à Montpellier et Nantes

le , mis à jour à 00:53
18

Le projet de loi Travail mobilise toujours contre lui.  Alors que de nouvelles manifestations ont lieu ce jeudi, à l'appel de la coordination nationale étudiante (CNE, universités mobilisées), des violences ont été enregistrées à Paris où six personnes ont été interpellée dans l'après-midi.  Et, en dans la soirée, des échauffourées ont éclaté entre quelque 300 individues dans le 10 et le 19ème de la capitale. Par ailleurs, des incidents ont aussi émaillé des rassemblements près de Toulouse à Montpellier et à Nantes.

Dans la capitale, plusieurs centaines de personnes étaient réunies en soirée sur la place de la République, où se retrouvent depuis deux semaines les participants au mouvement Nuit debout, pour écouter l'interview de François Hollande retransmise sur une installation sono.  «On n'attend rien de lui», confient Paul et Clémence, fidèles du mouvement : «Il défend des intérêts particuliers au lieu de défendre l'intérêt général». D'autres ont préféré l'ignorer et se consacrer aux débats des différentes «commissions» aux quatre coins de l'esplanade. Quelques dizaines s'étaient également déplacées place du Trocadéro, à proximité du Musée de l'Homme où se tient l'émission, mais étaient tenus à distance par un important dispositif de police.

A Paris, en journée la situation avait dégénéré vers 16 heures alors que le cortège parti de la place Stalingrad arrivait sur la place de la République. Les heurts ont débuté quand quelques dizaines de jeunes cagoulés ou masqués se sont arrêtés sur la place pour affronter les forces de l'ordre, alors que le défilé devait rejoindre la place de la Bastille. Ils ont jeté des chaises, bâtons, bouteilles en direction des CRS présents, qui ont riposté avec des charges et des gaz lacrymogènes. Une jeune femme a été emmenée à l'hôpital pour une raison encore indéterminée, selon une source policière.

#Manif14avril bloquée ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • CHANOMAR il y a 9 mois

    des policiers groupes d interventions la police en civile et a chaque fois ils se laissent déborder par quelques dizaine de casseurs a voir si le gouvernement n est pas pour quelque chose pour pourrire les manifestant de la loi travail

  • 445566ZM il y a 9 mois

    Les touristes ne sont pas prêts de revenir. Que faut-il faire ?

  • 445566ZM il y a 9 mois

    En plus les forces de l'ordre sont démotivés. Leur attitude peut être résumée par: "eh, les jeunes, vous pouvez tout casser, mais ne vous faites surtout pas mal, ce serait de notre faute".

  • kerken il y a 9 mois

    La France un pays de mer.de .Depuis l'état d'urgence dont tout le monde se fou, ou il ne devrait pas avoir de manisfestations il n'en a jamais autant eu depuis 4 ans ,sans compter les vandalises que l'état laisse faire qui les accompagnent ;Signe d'un pouvoir faible à bout de course.ou es la France d'autrefois ?

  • stepone7 il y a 9 mois

    la grogne monte partout en france .. le peuple en a marre des licenciements des suppressions d emplois par des entreprises qui font des benefs comme jamais .. mais tout va bien selon les dires de l autre a la tete du gouvernement .. c est halucinant .. je sent bien un printemps francais .. ca va chauffer

  • s.thual il y a 9 mois

    Je précise dans le périmètre d, une manifestation qui degenere

  • s.thual il y a 9 mois

    Sauf météo négative, toute personne cagoules masquée éventuellement porteuse d objet assimilable à une arme ou objet de destruction,devrait être arrêtée par les forces de l ordre et retenue jusqu'à la fin de son interrogatoire,et jugée complice responsable des dégradations constatees...les citoyens paisible paient leurs impôts pour vivre et non dégrader.

  • jean.coq il y a 10 mois

    oli21 - si tu "plein" les jeunes cela veut dire qu'ils sont vide. Quand mon verre est plein, je le vide; quand il est vide le le plains.

  • jean.coq il y a 10 mois

    L'Assemblée Nationalea été élue démocratiquement. Laissez la faire son travail. Si le résultat ne vous plait pas vous aurez l'occasion l'an prochain de mettre votre croix "dans la bonne case".

  • jean.coq il y a 10 mois

    Sans savoir ce que l'assemblée va finalement décider, on manifeste. Il serait plus malin de bosser pour obtenir les meilleures notes.