Loi Travail : Valls reçoit une nouvelle fois les jeunes

le , mis à jour à 11:27
5
Loi Travail : Valls reçoit une nouvelle fois les jeunes
Loi Travail : Valls reçoit une nouvelle fois les jeunes

Nouveau rendez-vous pour Manuel Valls et les organisations de jeunesse. Deux jours après la dernière journée de mobilisation contre la loi Travail, le Premier ministre reçoit à Matignon ce lundi matin, les organisations d'étudiants et de lycéens. Huit seront présentes dont les trois qui font partie de l'intersyndicale mobilisée contre le projet de loi depuis plus d'un mois - l'Unef (étudiants), l'UNL et la FIDL (lycéens). Il s'était déjà entretenu avec elles le 11 mars sans réussir à les convaincre.

Les ministres du Travail Myriam El Khomri et de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem assistent à la réunion.

Cette fois, Manuel Valls s'est dit «prêt à regarder» certaines des propositions de l'Unef. Le syndicat étudiant demande notamment l'«accès à un emploi stable» et «aux droits sociaux». Le RSA (revenu de solidarité active) n'étant pas accessible aux moins de 25 ans, le premier syndicat étudiant plaide pour que les bourses étudiantes continuent à être versées entre la fin du diplôme et l'accès à la vie professionnelle. L'organisation veut également une augmentation du nombre de places de formation professionnelle et l'amélioration des conditions de vie et de travail des apprentis.

L'Unef appelle déjà à se mobiliser le 28 avril

Mercredi dernier, ces organisations ont déjà été reçues par Najat Vallaud-Belkacem, Patrick Kanner -Jeunesse) et Myriam El Khomri. A la sortie, le président de l'UNef William Martinet avait toujours affiché un «désaccord» avec le gouvernement sur la loi Travail mais estimé avoir été «écouté».

Les organisations de jeunesse ne veulent pas baisser la garde même si les dernières manifestations ont montré une mobilisation en baisse et ont été émaillées d'incidents. «Après plus d'un mois de mobilisation, six journées de manifestations et un soutien de l'opinion publique, et notamment des jeunes, qui est très fort, il est temps que le gouvernement entende ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • m1234592 il y a 8 mois

    et après demain je chausse mes brodequins! Cela me ferait rire si ce n'était pas l'image la plus lamentable de l'état français

  • m1234592 il y a 8 mois

    Valls reçoit de nouveau les jeunes : qui n'a pas compris dès le 1ère fois ? est-il besoin de répéter ? Fais attention Valls aujourd'hui c'est ta chemise, demain c'est ton pantalon ....

  • m1234592 il y a 8 mois

    Qui paye pour toutes dégradations faites par ces branquignols place de la Bastille et ailleurs ? Ah elle est belle et écologique cette manif des utopistes

  • m1234592 il y a 8 mois

    ce gouvernement d'incompétent tente d'acheter des votes avec l'argent des français, pardon avec l'argent des français de demain. Scandaleux. Ce ne sont pas des bourses qu'il faut proposer aux jeunes ce sont des emplois.

  • pcuquel il y a 8 mois

    on n'y arrivera pas : tant que l'on n'aura pas des responsables (sic!) politiques courageux ! tout ce que ne sont pas les gouvernants depuis plus de 30 ans. Les jeunes sont contre, mais que disent les demandeurs d'emploi ? Eux on ne les reçoit pas, ni ne les écoute, car il n'y a pas de syndicat (on n'a pas vocation a rester en recherche d'emploi).