Loi Travail : «Valls est un pyromane», accuse Mailly

le , mis à jour à 07:22
39
Loi Travail : «Valls est un pyromane», accuse Mailly
Loi Travail : «Valls est un pyromane», accuse Mailly

« Les organisateurs devraient annuler eux-mêmes ces rassemblements. » Manuel Valls, dans un entretien au « Journal du dimanche » hier, a appelé la CGT, FO et les cinq autres syndicats anti-loi Travail à renoncer aux deux journées de mobilisation prévues les 23 et 28 juin. Selon nos informations, ces derniers ont pourtant fait leurs demandes. Celle pour Paris est déjà sur le bureau du préfet et prévoit un défilé allant de Bastille à Nation. Comme Philippe Martinez, son homologue de la CGT, Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, adresse une fin de non-recevoir au Premier ministre : « Si Manuel Valls ne veut plus de manifestations, qu’il se montre ouvert. »

 

Manuel Valls appelle les syndicats au « bon sens » et leur demande d’annuler les rassemblements prévus cette semaine. Que répond FO ?

JEAN-CLAUDE MAILLY. Nous maintenons les appels aux rassemblements et manifestations prévus les 23 et 28 juin. Je retourne l’argument au Premier ministre : le bon sens aujourd’hui, c’est qu’il examine clairement les propositions déposées sur la table, notamment par FO. Voilà ce qui, selon moi, permettrait une sortie par le haut et sonnerait l’arrêt des mobilisations.

 

Que ferez-vous si la préfecture décide d’interdire les défilés prévus, à Paris notamment ?

Pour le moment, ce n’est pas le cas. Nos unions régionales sur Paris sont en contact, comme d’habitude, avec la préfecture. Nous n’avons aucune information allant dans le sens d’une interdiction.

 

L’exécutif met en avant les risques de violences et les défaillances des services d’ordre lors du défilé du 14 juin...

L’exécutif mélange deux choses. Nous sommes responsables en tant qu’organisations syndicales, avec nos services d’ordre, du cortège en tant que tel. Cela veut dire de la tête à la fin du cortège, clairement délimité et encadré par nos services d’ordre. Tout ce qui est en dehors de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 il y a 6 mois

    non valls est un dictateur vous devriez voir sa GEU LLE il a le physIQUE ET LA CHANSON

  • Berg690 il y a 6 mois

    Dangereux,c'est évident . Personne ne i voudrait confier les codes de l''arme nucléaire à Valss.

  • M7403983 il y a 6 mois

    Les deux sont à mettre pratiquement dans le même sac. Sauf que Valls est un curieux personnage me semble t'il , mais dangereux vu ne serait-ce que son tempérament (lié à son caractère) , sans parler du reste ........ Si les conseillés de Mr Valls lisent ce MSG, je pense qu'ils devraient m'envoyer une rétribution en tant que psy !!!!

  • 72805271 il y a 6 mois

    Et lui c'est un pompier?

  • dotcom1 il y a 6 mois

    Il ferait mieux d'annuler sa manif avant que ca se termine mal.

  • UBOAT il y a 6 mois

    oui frenchto, et FH et Valls ont aussi suffisamment cassés comme ça, il est grand temps qu'ils partent pour 50 ans minimum dans les poubelles de cette triste histoire et de ce quinquennat désastreux, et le mot est faible ....

  • M5062559 il y a 6 mois

    Je suis pour la suppression du paritarisme et du financement des syndicats par nos impôts. Quand on voit comment ils agissent, nous n'en voulons pas dans les TPE / PME.

  • frenchto il y a 6 mois

    allons allons Mr Mailly. J'imagine que vous et votre acolyte Mr Martinez avez assez cassé comme ça non ?

  • M7163258 il y a 6 mois

    Rapport Perruchot enterré sur l'argent des syndicats: en France les cotisations des membres ne couvrent que « 3 à 4% » de leurs budgets. Les ressources des syndicats de salariés atteignent ainsi 4 milliards d’euros par an, soit 3 à 4 fois les ressources des syndicats anglais ou allemands, qui ont pourtant 5 à 10 fois plus de membres.

  • M7163258 il y a 6 mois

    Syndicats Français: Les vingt dernières années alors que le nombre d'adhérents ne cesse de diminuer le nombre de permanents est multiplié par 20 comme le financement (moins d'adhérents 20 fois plus d'argent) etc etc... Pas étonnant avec cette manne financière partagée par les permanents qu'ils soient devenus aussi réactionnaires et agressifs lorsque l'on essaye de toucher à leurs privilèges