Loi travail : une épreuve de force qui épuise la France

le
1
À Fos-sur-Mer le 23 mai 2016. Le gouvernement a fait débloquer le site par les forces de l'ordre.
À Fos-sur-Mer le 23 mai 2016. Le gouvernement a fait débloquer le site par les forces de l'ordre.

Les blocages et le durcissement du mouvement de contestation contre la loi travail font de nouveau la une de la presse quotidienne mercredi. Les éditorialistes sont nombreux à de nouveau s'interroger sur l'attitude de la CGT et de son secrétaire général. « Non seulement le syndicat et Philippe Martinez jouent gros, mais ils jouent aussi avec le feu », assène Bruno Dive, dans Sud-Ouest. Et d'expliquer ce que soulignent également nombre de ses confrères : « Si elle perd ce bras de fer, la CGT perdra ce qu'il lui reste de crédibilité, et son secrétaire général n'en acquerra jamais aucune. Ils jouent avec le feu, car, dans un contexte très tendu, le pourrissement d'un mouvement social peut déboucher sur les pires violences. [...]"

Comment en est-on arrivé là ? Pour Bruno Dive, le syndicat a voulu rompre avec dix ans d'échec : « Depuis dix ans, écrit-il, [les] offensives de la centrale syndicale contre les réformes des retraites ont toutes échoué. C'est avec ce cycle que Philippe Martinez voudrait rompre. Quitte à refuser toute concertation avec le pouvoir. Quitte à s'enfermer dans un dangereux isolement. » Même analyse de Michel Noblecourt en pages intérieures du Monde : « La CGT joue gros. » En effet, explique-t-il, « avec cette stratégie jusqu'au-boutiste, elle risque de se retrouver dos au mur sans obtenir le retrait de la loi travail que M. Valls a de nouveau exclu mardi », observe-t-il.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1961G le mercredi 25 mai 2016 à 08:08

    walls est en vacance, hollande dort et est entré dans l'histoire , la france est à l'arrêt . la cgt a pris les français en otage et contrôle la rue . la france est en déconfiture et hollande doit démissionner pour vraiment rentrer dans l'histoire .