Loi Travail : sept syndicats appellent à la grève les 17 et 19 mai

le , mis à jour à 22:05
3
Loi Travail : sept syndicats appellent à la grève les 17 et 19 mai
Loi Travail : sept syndicats appellent à la grève les 17 et 19 mai

Le gouvernement accélère le pas. Après une réunion de la dernière chance entre Manuel Valls et députés frondeurs mardi matin, le Premier ministre a dû se rendre à l'évidence : il est dans l'incapacité d'obtenir une majorité sur le projet de loi Travail. «La conjonction des oppositions peuvent bloquer ce texte», a reconnu Manuel Valls durant la séance de questions au gouvernement.

Avec l'autorisation du Conseil des ministres, il a donc engagé la responsabilité du gouvernement, comme le stipule le fameux article 49-3 de la Constitution. «Poursuivre le débat parlementaire fait courir le risque de revenir sur l'ambition du projet de loi, de renoncer à sa cohérence, d'abandonner le compromis que nous avons construit et d'offrir le spectacle désolant de la division et des postures politiciennes due à une minorité de blocage», a-t-il jugé devant les députés. Les députés Les Républicain et UDI ont immédiatement riposté en déposant une motion de censure. Elle sera débattue jeudi après-midi à 15 heures. Quant aux frondeurs, ils doivent encore décider de l'éventuel dépôt d'une motion.

De leur côté, les syndicats opposés au projet de loi travail, dont la CGT et FO, ont appelé leurs organisations respectives à «construire» deux nouvelles journées de grèves et manifestations les 17 et 19 mai.

Revivez les événements de la journée de mardi

22h05. Deux jeunes manifestants  blessés à la tête à Toulouse ainsi qu'un policier.  Un millier de personnes selon la police, 2 000 selon la CGT, se sont lancés dans un cortège improvisé dans le centre de Toulouse, aux cris de «Toulouse, soulève-toi» ou encore «cette société-là, on n'en veut pas». Jeunes, salariés, étudiants et lycéens, réunis spontanément à l'appel d'une intersyndicale CGT, FSU, Solidaires et Nuit debout, se sont ensuite dirigés vers le siège du PS de Haute-Garonne où ils ont été bloqués par un cordon de police.

Des incidents sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • patr.fav il y a 11 mois

    Il faut tous virer le PS Qu'il n'existe plus

  • M5448472 il y a 11 mois

    Valls prépare son élection présidentielle pour 2022

  • frk987 il y a 11 mois

    Imaginons la motion de censure votée : élections législatives bleues horizon, et que va faire cette chambre : faire voter des lois encore plus impopulaires, arrivera mai 2017 et sur un plateau FH est brillamment réélu. Devrait penser un peu, la droite avant de faire n'importe quoi.