Loi Travail : pour Gattaz (Medef), un retrait serait «dramatique pour le pays»

le , mis à jour le
9
Loi Travail : pour Gattaz (Medef), un retrait serait «dramatique pour le pays»
Loi Travail : pour Gattaz (Medef), un retrait serait «dramatique pour le pays»

«Avancer, expliquer, réformer» : tel est le leitmotiv de Manuel Valls qui poursuivait ce mardi sur deux fronts sa bataille pour le projet de réforme du droit du travail : d'un côté c'est le deuxième jour de consultation des partenaires sociaux, de l'autre, il fait face à une demande d'«amélioration»  du projet de loi au sein même du PS.

QUESTION DU JOUR. Soutenez-vous les manifestants contre la loi Travail?

Le Premier ministre avait repris en fin d'après-midi la concertation avec les syndicats et le patronat, en recevant Carole Couvert (CFE-CGC) et Pierre Gattaz (Medef), en présence des ministres Myriam El Khomri (Travail) et Emmanuel Macron (Economie). Il s'est rendu dans la soirée, à un séminaire spécial des députés socialistes, dont beaucoup ont menacé de ne pas voter le projet de loi en l'état.

«Je vois les difficultés. Mais ce que je crois, c'est qu'il faut avancer, expliquer, réformer», avait  lancé un peu plus tôt  dans la journée Manuel Valls devant le groupe PS au Sénat selon un participant. «La réforme s'inscrit dans la continuité des réformes du quinquennat» et c'est «un sujet majeur», a-t-il ajouté.

Hollande : «Nous pouvons éviter les ruptures»

De Venise, à l'issue du 33e sommet France-Italie, François Hollande a estimé mardi soir «que nous pouvons éviter les ruptures». «Parce que, ce qu'il y a de plus grave, c'est lorsque ce qui a fondé le pacte social se délite et qu'aucun autre ne vient le remplacer. Voilà pourquoi je pense qu'il faut laisser le temps de la concertation, le temps de la discussion, et que le temps de la décision viendra», a poursuivi le chef de l'Etat. Il a souligné que le projet de loi El Khomri est «un texte qui n'a pas encore été adopté en Conseil des ministres et qui est encore en concertation, en discussions avec les partenaires sociaux».

Deux stratégies syndicales s'affrontent

Avec cette réforme du droit du travail, le gouvernement espère ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vazi il y a 9 mois

    en clair et c'est bien la première fois que je constate que le MEDEF est d'accord pour une loi et qui plus est de gauche Et là ça m'inquiète sérieusement et je suis d'accord avec nab il faut conditionner une de ces mesures au plafonnement des salaires et indemnités des patrons des entreprises suivant leurs importances. Bien entendu 15 mois étant le maxi le serait pour les plus grandes multinationale, et on descendrait ensuite

  • bearnhar il y a 9 mois

    Tu parles !! Le drame il est déjà là gros malin, prends toutes les dettes accumulées des plus grosses boites publiques et des des services publics, je te laisses faire le total et tu me diras comment tu comptes rembourser, pas moi en tout cas j'ai meme refusé d'avoir des gosses pour ensuite vous les livrer. Tes gosses paieront !! Pour moi c'est plié, depuis des années le signal d'alarme a été tiré, maintenant demer-denzizish.

  • nab1234 il y a 9 mois

    un retrait serait «dramatique pour le pays» et le c.i.c.e quid de l'argent public et allegement et repercution en terme d'emploi. concurrence libre et non faussé disait on avec bruxelles lol avec les travailleur détaché et dumping salarial.pour paiement des subvention à l'UE LA FRANCE EST RICHE (LA POMMADE). puis elle est par miracle épinglé pour son deficit et est priée de se reformer quel schizophrenie.

  • nab1234 il y a 9 mois

    plafonner les prud'hommes à 15 mois de salaire ?? qu'il commence à plafonner la remuneration des dirigeant à 15 fois les salaire le moins payé de l'entreprise.

  • paulin17 il y a 9 mois

    Et la pauvreté pour les gens qui bossent? tu dois pas savoir ce que c'est....

  • M8614773 il y a 9 mois

    gattaz ,c'est le nouveau president du ps ?

  • Berg690 il y a 9 mois

    Le drame est déjà là et Gattaz est l'acteur principal. https://youtu.be/O85W4zX9frc

  • am013 il y a 9 mois

    je propose que l'on plafonne leurs avantages et indemnités dans les mêmes proportions qu'ils prévoient pour de simples salariés, qu'on arrête de leur donner des chauffeurs et autres même quand ils n'exercent plus...bande de requins et d'hypocrites

  • charleco il y a 9 mois

    Il devrait demander aux salariés de lui expliquer ce que c'est que la précarité.