Loi Travail : plusieurs centaines de militants CGT ont bloqué les halles de Rungis

le , mis à jour à 08:37
5
Loi Travail : plusieurs centaines de militants CGT ont bloqué les halles de Rungis
Loi Travail : plusieurs centaines de militants CGT ont bloqué les halles de Rungis

Une action symbolique pour toucher au « ventre » de l'Île-de-France. Engagés dans leur longue bataille contre la réforme du code du Travail, plusieurs centaines de manifestants opposés à la loi travail - des militants CGT principalement - ont tenté de bloquer ce jeudi matin l'accès au marché international de Rungis (MIN, Val-de-Marne).

 

« Le péage à l'entrée est complètement bloqué depuis 3 heures On est près de 1 000 sur place », a affirmé à l'AFP Miguel Fortéa, de la CGT Air France. « Des barrages filtrants » ont crée « des bouchons monstres » et « des feux de poubelles ont été placés le long de la route », précisait-il. Thierry Lagaye, secrétaire général de la CGT-Rungis joint par France Info, affirmait, lui, que les manifestants étaient « 600 à 800 » et qu'il ne s'agissait pas de bloquer l'activité mais de compliquer les circulations dans l'immense territoire du MIN pour affirmer leur opposition à la loi Travail.

 

Nouvelle action des anti #LoiTravail ce matin avec le blocage d'une des entrées de Rungis. @BFMTV pic.twitter.com/iqZuEESOeZ

— Patrick Sauce (@SaucePatrick) 9 juin 2016

 

VIDEO. Loi Travail : Rungis partiellement bloqué par des manifestants

 

A LIRE. «Le monde entier a les yeux braqués sur nous»

QUESTION DU JOUR. La crise sociale à la veille de l'Euro ternit-elle l'image de la France ?  

 

Vers 4h30, le directeur du MIN affirmait qu'il n'y avait que 300 manifestants. Peu avant 6 heures, selon une source préfectorale, les manifestants ont levé le blocage de l'entrée principale pour prendre place sur un rond-point près des entrepôts de fruits et légumes, facilitant l'accès au marché.

 

Un militant de l'Unef, syndicat étudiant qui participait au blocage, a posté une photo sur Twitter peu avant 7 heures pour dire que les manifestants quittaient le site.

 

Environ 1000 personnes quittent LR blocage de Rungis en bloquant ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodan3 il y a 6 mois

    le gouvernement ne doit pas lâcher prise sur l'article 2, c'est le seul moyen d'éradiquer la CGT et consorts à terme et d'arriver à avoir des syndicats intelligents comme en Allemagne pour le bien commun ;.

  • rodan3 il y a 6 mois

    là c'est de l'insurrection civile... des militants CGT air france et le M.I.N de Rungis ....quel rapport ??

  • dotcom1 il y a 6 mois

    Allons tous voter aux élections syndicales pour faire barrage à la CGT.

  • awsdf il y a 6 mois

    allons tous bloquer le siège et les permanences de la CGT, créateur de chomage.

  • M4189758 il y a 6 mois

    JPi - Le gouvernement et les socialistes et tous les députés ont voulu que l'état d'urgence perdure. En toute logique, les casseurs, les saboteurs, les bloqueurs devraient être poursuivis comme terroristes. Nous avons des tas d'hommes poli tiques mais pas un seul homme d'Etat. Vive la France!