Loi Travail : Myriam El Khomri a entamé son marathon devant les députés

le , mis à jour à 22:49
4
Loi Travail : Myriam El Khomri a entamé son marathon devant les députés
Loi Travail : Myriam El Khomri a entamé son marathon devant les députés

Journée hautement symbolique pour la loi Travail. Après des semaines de contestations, jusqu'aux défilés du 1er mai tout entiers opposés à la réforme du code du Travail, Myriam El Khomri a présenté son texte ce mardi devant l'Assemblée nationale. «Ce projet là est porteur de progrès social», a défendu la ministre devant un hémicycle quasi-vide.

L'enjeu est conséquent : outre la version qui sortira des débats après l'examen des quelque 5 000 amendements déposés par les députés, la menace des patrons, celle des frondeurs, le gouvernement espère sortir par le haut du dernier grand débat de la mandature. Myriam El Khomri l'affirme dans nos colonnes ce mardi matin : « Je refuse de faire planer la menace » du 49.3, « je ne suis pas dans cette perspective ».

Pour protester contre le projet de loi, une manifestation a eu lieu à Paris sur l'esplanade des Invalides (7e arrondissement). 1500 personnes étaient présentes selon la police, 3000 d'après la CGT. Des rassemblements ont également eu lieu dans d'autres villes comme Toulouse où la permanence d'une députée PS a été envahie. A Nantes, huit interpellations ont eu lieu et deux policiers ont été blessés. A Rennes, les manifestants ont eu l'autorisation d'occuper la salle de la Cité.

Loi El Khomri : les frondeurs résistent

>> Revivez le déroulement de la journée en direct >>

19h35. Le bilan à Nantes passe à huit interpellations.

18h56. Les heurts continuent à Nantes selon Presse Océan. Les forces de l'ordre ont de nouveau tiré des gaz lacrymogènes.

18h30. A l'Assemblée, la motion de renvoi préalable de Jean-François Copé est rejetée par 200 voix contre 105.

17h50. Au moins quatre personnes interpellées et deux policiers blessés à Nantes annonce la police sur Twitter. Un représentant des forces de l'ordre aurait été frappé à la tête avec une barre de fer selon France Bleu Loire Océan. La tension est montée d'un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kejocol il y a 7 mois

    Par qui sommes nous gouvernes? ils ne sont meme pas capable d'assister a un debat majeur pour les Français. Ils se moquent de nous. eh, bien, en 2017 on va virer tous ces vauxriens.

  • bernm il y a 7 mois

    Les parlementaires ne risquent pas d'etre viré du jour au lendemain. Vu le nombre d'entre eux a l'assemblé, un bon nombre devrait l'etre pourtant.

  • jfvl il y a 7 mois

    Ils ne peuvent pas attendre de savoir de quoi il s'agit ?

  • lleonar2 il y a 7 mois

    Ils peuvent modifier leur pancarte :Avec la loi initiale khom ri : DU TRAVAIL ON N'EN VEUT PASAvec la loi expurgée khom ti : DU TRAVAIL VOUS N'EN AUREZ PAS