Loi Travail : «Ma responsabilité, c'est d'aller jusqu'au bout», dit Manuel Valls

le , mis à jour à 09:51
2
Loi Travail : «Ma responsabilité, c'est d'aller jusqu'au bout», dit Manuel Valls
Loi Travail : «Ma responsabilité, c'est d'aller jusqu'au bout», dit Manuel Valls

Quand il arrive, hier matin, au siège de notre journal, le Premier ministre est tendu. Agacé par la lecture des journaux du matin, où il n’a pas forcément le beau rôle dans cette crise qui s’éternise. Alors, Manuel Valls a envie d’avoir en face de lui de « vraies personnes ». Pas pour en découdre, mais pour les écouter et expliquer une loi El Khomri qui embrase le pays… sans paraître vraiment connue de tous. Il a besoin aussi de ce contact physique avec les citoyens, si naturel quand il était dans sa ville d’Evry, devenu si rare et compliqué quand on occupe Matignon. Valls écoute attentivement chacun se présenter. Puis, à son tour, comme pour mettre à l’aise ses intervieweurs du jour, il décline son CV : « Je m’appelle Manuel Valls, je suis né en 1962, je suis marié, quatre enfants… »

Après avoir rappelé son parcours d’élu, il termine par le « 31 mars 2014 », date à laquelle il est devenu Premier ministre : « Voilà pour ma fiche ! » Jouant à fond la carte de la proximité, il ajoute : «  Le  Pari- sien, c’est mon journal, je lis l’édition du 9-1 (NDLR  :  Essonne) tous les matins sur ma tablette. »

Après deux heures d’échanges, verre d’eau pétillante en main, Manuel Valls se détend en expliquant à ses interlocuteurs les coulisses de cette rencontre : « On avait pensé faire cela à Matignon. Comme on dit au foot, j’aurais joué à domicile et je trouvais que ce n’était pas très sport. »

 

Prudence

On lui demande s’il n’a pas été fâché d’avoir été copieusement sifflé la veille au soir avec son épouse lors du concert de Pascal Obispo. Visiblement non. « Cela fait partie de la vie publique. Les politiques qui disent que c’est difficile, il faut qu’ils fassent autre chose. » En pensant à l’Euro qui approche, ce passionné de foot se garde d’émettre un pronostic sur la compétition : « Déjà que l’on m’a accusé de faire l’équipe de France ! » ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 7 mois

    Monsieur 5% des voix à la primaire citoyenne de 2011 ira jusqu'au bout !!!!

  • phili646 il y a 7 mois

    Au bout du couloir et la porte de sortie, pour longtemps !!!!