Loi Travail : la police a dénombré 153 000 manifestants, la CGT le double

le , mis à jour le
203

A l'appel de sept syndicats (CGT-FO-Solidaires-FSU-Unef-Fidl-UNL), cette huitième journée d'action nationale contre la loi Travail a rassemblé dans toute la France 153.000 manifestants selon les autorités, 300.000 d'après la CGT (contre 128.000 et 400.000, respectivement jeudi 19 mai). A Paris, de 18.000 à 19.000 personnes ont défilé selon la police (contre 14.000 jeudi dernier), 100.000 selon FO et la CGT.

Des milliers de personnes se sont également mobilisées dans de nombreuses villes de France, telles que Toulouse (6.000 selon la police, 20.000 selon les organisateurs), Bordeaux (3.000 à 13.000), le Havre (7.400 à 30.000), Clermont-Ferrand (1.550 à 7.000), Saint-Nazaire (2.500 à 4.500), Rouen (3.300 selon la police), Lyon (3.000). Selon le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police de Paris, 77 personnes ont été interpellées, dont 36 dans la capitale, et quinze policiers ou gendarmes ont été blessés. Trente-deux personnes ont été placées en garde à vue à Paris, 62 dans tout l'Hexagone.

Perturbation dans le secteur pétrolier, dans celui de l'énergie, grèves dans les transports, dans les ports, dans le secteur aérien : les mouvements étaient nombreux ce jeudi.

Côté politique, si officiellement il n'est pas question de retirer le texte de la loi Travail, l'hypothèse d'une modification de son article 2, qui concerne l'inversion de la hiérarchie des normes entre la branche et l'entreprise, a été mise sur la table, notamment par le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux. Manuel Valls a recadré en direct son ministre des Finances Michel Sapin, réaffirmant qu'il «ne toucherait pas» à l'article 2. Depuis le Japon, François Hollande lui a donné raison

Le leader de la CGT Philippe Martinez a ironisé, estimant que le président Hollande «n'a(vait) plus la majorité».

>>>> Le fil des événements de ce jeudi

23h40. Manifestant parisien blessé : la police des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.joly1 il y a 7 mois

    ericlyon : la gauche est certes mal en point et la faute en revient à Hollande mais pourtant Mélenchon qui n'est qu'une partie de la gauche de la gauche est estimé seul à 14 ou 15 % et selon les configurations il serait devant Hollande. Ce sondage vous inspire quoi par rapport à votre affirmation ci-dessous.

  • g.joly1 il y a 7 mois

    Le pseudo sondage de Monsieur manu me fait découvrir que le droite n'aime pas la CGT. Je suis accablé (comme l'écrit Monsieur manu). Mince alors ;;;;:-))))))

  • g.joly1 il y a 7 mois

    Un vrai sondage, pas bidonné comme ceux de Monsieur manu : (Malgré les blocages de raffineries) 62% des Français estiment le mouvement contre la loi Travail "justifié" y compris dans ses modalités d'action comme les blocages organisés essentiellement par la CGT mais pas que.(Sondage IFOP pour RTL)

  • ericlyon il y a 7 mois

    Trop drôle "Le leader de la CGT Philippe Martinez a ironisé, estimant que le président Hollande «n'a(vait) plus la majorité»" . Il a oublié que ce n'était pas que hollande qui n'avait plus la majorité mais l'ensemble de la gauche qui ne représente plus que 30% et que la gauche de la gauche que la CGT défend ne constitue pas pus d'un tiers de cette gauche donc à peine 10% !

  • b.renie il y a 7 mois

    Seraient-ils 1 million qu'est-ce par rapport à la majorité silencieuse qui essaye de continuer de vivre en travaillant en dépit des problèmes causés par ces énergumènes qui sont des anarchistes ou des soviétiques qui foulent au pied la démocratie parlementaire représentative qu'établit la loi constitutionnelle. Le gouvernement qui est censé la faire vivre devrait déchoir de leurs droits civiques tous ces manifestants qui méprisent le suffrage universel.

  • ericlyon il y a 7 mois

    Trop drôle "Le leader de la CGT Philippe Martinez a ironisé, estimant que le président Hollande «n'a(vait) plus la majorité»" . Il a oublié que ce n'était pas que hollande qui n'avait plus la majorité mais l'ensemble de la gauche qui ne représente plus que 30% et que la CGT défend (la gauche de la gauche) ne constitue pas pus d'un tiers de cette gauche donc à peine 10% !

  • g.joly1 il y a 7 mois

    Je suis accablé (comme l'écrit Monsieur manu) de découvrir que le droite n'aime pas la CGT. Mince alors ;;;;:-))))))

  • g.joly1 il y a 7 mois

    Vous savez bien que le "sondage" du point n'est pas un vrai sondage réalisé avec les méthodes statistiques habituelles pour que l'échantillon soit représentatif. En l'occurrence il s'agit de donner son avis sur le site du point à une question bien orientée. Donne son avis qui veut et quand on sait que Le Point est un journal de droite....Ce type de faux sondage n'a absolument aucune valeur.

  • g.joly1 il y a 7 mois

    Monsieur manu pense que tout le monde fonctionne comme lui. Quels mensonges ? (il a effacé ce poste)

  • Alananas il y a 7 mois

    La cgt dans un élan démocratique à trouve la solution pour publie ses fantasmes, elle ne laisse vendre que l humanité. Dans ce torchon, les quelques communistes restant peuvent encore rêver au grand soir.