Loi Travail : la majorité divisée, Valls engage la responsabilité de son gouvernement

le , mis à jour à 22:37
11

C'était la réunion de la dernière chance à Matignon. Une quinzaine de députés, dont des frondeurs, ont rencontré ce mardi matin le Premier ministre Manuel Valls. Jean-Marc Germain, Christian Paul, Benoît Hamon, Karine Berger étaient là, de même que le rapporteur du projet de loi Travail à l'Assemblée Christophe Sirugue et le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.

Les deux camps n'ont pas réussi à s'entendre. Peu après midi, les ministres ont reçu une convocation pour assister à un Conseil des ministres extraordinaire qui s'est tenu à 14h30. Celui-ci a autorisé Manuel Valls à recourir à l'article 49-3, permettant d'adopter un texte sans vote en engageant la responsabilité du gouvernement. 

«La conjonction des oppositions peuvent bloquer ce texte», a lancé le Premier ministre durant la séance de questions au gouvernement mardi après-midi. «Le Conseil des ministres m'a autorisé à engager la responsabilité du gouvernement. Je le ferai tout à l heure avec responsabilité et confiance», a-t-il ajouté.

«La réforme doit aboutir, parce que le pays doit avancer, parce que les relations salariales et les droits des salariés doivent progresser», a argué le chef du gouvernement.

L'ambiance semblait tendue ce matin lors de la réunion entre frondeurs et Manuel Valls, comme en témoigne l'échange qui a surgi sur Twitter en pleine rencontre. «Christian Paul a passé la ligne jaune en annonçant ce matin vouloir voter la censure de la droite en cas de 49-3 », fustige le n°1 du PS Jean-Christophe Cambadélis à 10h35. Réplique de l'intéressé, dix minutes plus tard : « Nous discutons sérieusement à cet instant. Ne pas souffler sur les braises svp ».

@jccambadelis Nous discutons sérieusement à cet instant. Ne pas souffler sur les braises svp.— Christian Paul (@christianpaul58) 10 mai 2016

A sa sortie de Matignon, le député de la Nièvre Christian Paul assurait que «l'article 49-3 n'a pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • trebi il y a 7 mois

    Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer à quoi cette loi peut servir ? A relancer l'économie et la croissance, a donner du travail aux gens ? Et comment cela peut se faire ? Comment le mécanisme fonctionnerait ?

  • trebi il y a 7 mois

    Etant donné l'aversion d'une majorité des députés de gauche et de droite à cette loi, pourquoi le gouvernement s'il croit à ses principes, dont le référendum ds les entreprises,, n'organise pas un référendum sur la loi travail plutôt que de l'imposer par le 49-3 ?

  • jtg1 il y a 7 mois

    Aux armes!

  • d.e.s.t. il y a 7 mois

    Je dirais plutôt le 49-3!

  • M4189758 il y a 7 mois

    La coquille n'est pas vide puisqu'on pourra organiser un référendum dans une entreprise que bloquent les syndicats. Rien que ça c'est bien et il faut le faire. C'est ce que demande le DG de FO: un référendum.

  • e.thelen il y a 7 mois

    comment voulez-vous que des gens censés s'accordent avec Valls; il p^réfère fourguer un superjob à un vieux croulant qui en a déjà plein les poches que donner du travail à un jeune diplômé , plein d' énergie et performant : c'est à dégoûter le plus convaincu des socialistes !

  • gesus il y a 7 mois

    il disait quoi le grand général: " c'est la chianli"rdv mai 2016

  • M348281 il y a 7 mois

    La loi passera pour que le gouvernement et hollande ne perdent pas la face mais ce sera une coquille vide , de profondis....!

  • roncevau il y a 7 mois

    oui le 49.3 suivie de la Motion de censure mais la gauche va être souder pour éviter que le gouvernement soit en difficulté et se retrouver dehors

  • jmlhomme il y a 7 mois

    Ce soir le 49.3 sera annoncé ....pour ne pas perdre la mise. Le mieux serait de retirer ce texte qui fait perdre trop de temps pour ne rien faire avancer. Ce sera le Camouflet et la fin de toute reforme pour ce quinquennat. Un an de perdu donc. Cette technique de Gouvernance de la France est morte. Vive la 6 eme republique.