Loi travail : la centrale de Nogent-sur-Seine arrête la production d'électricité

le , mis à jour le
0
La centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine vote la grève
La centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine vote la grève

La mobilisation contre la loi travail prend de l'ampleur dans tout le pays. Après les blocages des raffineries qui vont peut-être entraîner une pénurie d'essence dans les prochains jours dans tout l'Hexagone, ce sont désormais les salariés du nucléaire qui font entendre leur voix. Selon les informations de France 2 et France TV Info, les salariés de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine se sont réunis en assemblée générale ce mardi et ont voté la grève et l'arrêt de la production d'électricité.

Arrêt du réacteur numéro 2

Le réacteur numéro 1 de la station étant déjà à l'arrêt pour des raisons techniques, c'est le réacteur numéro 2 qui sera arrêté dès jeudi. Il va subir « une baisse de charge jusqu'à l'arrêt total », a indiqué à France TV Info le secrétaire général du syndicat CGT-Énergie de l'Aube, Arnaud Pacot. « Notre but n'est pas de faire tomber le réseau, mais on passe au cran supérieur », a-t-il affirmé. Selon les propos du syndicaliste rapportés par le site, en temps normal les deux tranches nucléaires produisent 2 600 mégawatts. Les grévistes cherchent donc, via ce vote, à ramener la production à zéro. De précédentes journées de mobilisation ont permis des baisses de charge cumulées de 10 000 à 13 000 mégawatts dans les centrales nucléaires françaises, a également indiqué le syndicaliste. Détail important : il faut 3 à 5 jours au total pour effectuer la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant