Loi Travail : Hollande fait le service après-vente chez Showroom Privé

le , mis à jour à 14:38
0
Loi Travail : Hollande fait le service après-vente chez Showroom Privé
Loi Travail : Hollande fait le service après-vente chez Showroom Privé

Rencontre sur le terrain pour tenter de déminer un dossier explosif. François Hollande s'est rendu ce mardi matin dans les locaux de l'entreprise Showroom Privé à la Plaine-Saint-Denis, en pleine polémique sur le projet de loi sur le Travail.

Entre deux rencontres avec les salariés, le président de la République a estimé que «rien ne serait pire que l'immobilisme, ou de tout mettre en cause dans notre droit du travail». Cette sortie surprise intervient au lendemain de l'annonce du report de deux semaines de la présentation du projet porté par Myriam El Khomri.

«Le texte a donné lieu à des interrogations, c'est assez légitime, à des questionnements, je les comprends. C'est pourquoi le Premier ministre a prévu une concertation (...) Je veux que notre pays puisse avancer. Il n'y a pas d'autre voie que le mouvement. Rien ne serait pire que l'immobilisme ou de tout mettre en cause dans notre droit, notamment notre droit du travail», a déclaré François. Hollande à l'issue de sa visite.

VIDEO. Hollande sur la loi Travail: «Rien ne serait pire que l'immobilisme»

Le chef d'Etat, venu sans ministre, a été accueilli vers 10 heures par le PDG de l'entreprise, Thierry Petit. Il a assisté au référencement d'articles, à une séance photo et dialogué avec une quinzaine de jeunes employés. «Comment donner plus de souplesse a l'entreprise et plus de sécurité aux salariés ?», leur a alors demandé François Hollande, dans une allusion limpide au projet porté par Myriam El Khomri, qui annulé tous ses rendez-vous ce mardi suite à un «accident domestique». 

Face au PDG de Showroom privé, il a une nouvelle fois milité pour la «concertation», élément de langage-clé dans la communication gouvernementale, pour «permettre par la négociation collective la meilleure organisation».

La concertation, justement, Hollande l'a détaillé au niveau politique. «Les organisations syndicales, les organisations patronales ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant