Loi travail : en France, "on a trop souvent la culture de l'affrontement"

le
3
Myriam El Khomri invitée au Grand Jury de RTL, le 8 novembre (photo d'archive).
Myriam El Khomri invitée au Grand Jury de RTL, le 8 novembre (photo d'archive).

Pierre Gattaz avait traité les syndicalistes de la CGT de "voyous" et les comparait même à des "terroristes" dans les colonnes du Monde, lundi 30 mai. Myriam El Khomri, invitée sur RTL ce matin, a fermement condamné ces propos. Ces "mots de Pierre Gattaz sont choquants", ces "trois derniers mois, le patronat a eu des propos outranciers". "Philippe Martinez a eu aussi des mots durs, mais pas aussi forts", a commenté la ministre du Travail sur l'antenne de RTL. "Dans notre pays, on a trop souvent la culture de l'affrontement (...). Or, cette loi provient d'une culture du compromis."

Pour autant, la ministre du Travail n'entend pas donner un blanc-seing au patron de la centrale. Emboîtant ainsi le pas au patron des patrons qui invitait le gouvernement à ne pas céder "au chantage, aux violences, à l'intimidation, à la terreur", elle regrette que le syndicat ait joué "la politique de la chaise vide" et n'ait pas souhaité participer aux négociations entourant la rédaction du texte portant réforme du Code du travail.

Pas de retrait

Face à Olivier Mazerolle, elle a martelé qu' "il faut un respect des partenaires de jeu (...). Le gouvernement n'a eu de cesse de concerter depuis huit mois. Philippe Martinez, avec qui j'avais un rendez-vous en janvier et en mars, n'a pas souhaité venir." Elle a insisté pour que les discussions se passent "d'abord dans un bureau? pas dans les médias". Myriam El Khomri a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 6 mois

    Martinez à des mots bien plus crus quand il parle des employeurs et des dirigeants d'entreprises. CEUX QUI CRÉER LES EMPLOIS.

  • M8252219 il y a 6 mois

    Il faudrait définir ce qu'est un affrontement et qui commence . Je n'ai pas vu le medef dans la rue interdire les transports ou l'accès aux ports et stations services , par contre la CGT, FO et SUD prennent en otages les français . interdisent les transports , l'accès aux ports et au stations services.

  • M4189758 il y a 6 mois

    JPi - La France est restée royaliste et traîne derrière elle la défense de ses privilèges.