Loi Travail : El Khomri et le patron de la CGT prêts à se rencontrer

le , mis à jour à 16:45
80
Loi Travail : El Khomri et le patron de la CGT prêts à se rencontrer
Loi Travail : El Khomri et le patron de la CGT prêts à se rencontrer

Alors qu'Alain Vidalies, le sécrétaire d'Etat aux Transports a exclu malgré l'ouverture de l'Euro de football de nouvelles négociations avec les syndicats de la SNCF, Myriam El Khomri, la ministre du Travail avait pris dans la matinée le contre-pied en se disant prête «à recevoir Philippe Martinez dans la minute si cela pouvait permettre de lever tous les blocages dans le pays.» En principe, le patron de la CGT et la ministre du Travail devaient initialement se rencontrer le 17 juin.

Un peu plus tard, Philippe Martinez, s'est pour sa part dit «disposé» à rencontrer la ministre du Travail, Et d'ajouter: «on va lui faire savoir rapidement qu'on est disposé à la rencontrer, même ce week-end, car il y a urgence», a déclaré le numéro un de la centrale lors d'un déplacement à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise).  Néanmoins, Philippe Martinez prévient : «mais pas question de nous faire du chantage à l'Euro : la mobilisation continue, la grève continue, car elle est plus que légitime.». 

Une fois de plus le leader de la CGT a dénoncé le «mépris et la provocation» du gouvernement. «J'entends aujourd'hui que la ministre est prête à me voir tout de suite, alors que ça fait trois mois que je demande à être reçu», a-t-il ajouté. «J'ai pris mon téléphone mardi pour demander un rendez-vous. La réponse avait été «je suis très occupée cette semaine, je ne peux pas vous voir avant vendredi prochain», a-t-il relaté.

Du mieux dans les raffineries Total

La situation s'améliore dans les raffineries Total. Les produits raffinés sont désormais expédiés normalement dans les cinq raffineries françaises du groupe pétrolier, selon l'un de ses porte-parole. «Toutes les gares routières et les expéditions marchent dans tous les sites», même à Feyzin (Rhône) et Normandie (Seine-Maritime), toujours bloqués par des mouvements de grève.

Les expéditions sont également assurées normalement à Donges ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dioptaze il y a 6 mois

    Continuons le Combat

  • 445566ZM il y a 6 mois

    Tous les gouvernements cédaient devant les syndicats, par facilité, par lâcheté. Pour une fois le gouvernement Valls résiste (grand merci). Une des dispositions de la loi permet d'organiser un référendum dans une entreprise, ce qui donne de l'importance aux ouvriers, mais les syndicalistes s'arrogent ce droit de représenter salariés. Certains, "jusqu'au-boutistes", font couler les entreprises.

  • awsdf il y a 6 mois

    Ca fait 6 mois qu'ils négocient et que petit bout par petit bout la loi se vide de son bon sens. Alors quand le moustachu trotskiste demande le dialogue il faut comprendre qu'il demande a ce que le gouvernement fasse ce qu'il dit. Ca n'a rien a voir avec le dialogue. Donc le rendez vous ne sert a rien.

  • charleco il y a 6 mois

    Elle est à côté de ses pompes!

  • badaro il y a 6 mois

    un portugais qui va se payer une marocaine. La marocaine est d'accord car à défaut d'un barbu, un moustachu fera l'affaire :))

  • dupon666 il y a 6 mois

    d'ailleurs notez au passage que holland,juppé et macron sont tous les trois des "young leader" selectionnés et financés par la french american foundation...une infiltration reussie à 100% par les US

  • akelacca il y a 6 mois

    A mon sens le fameux article 2 de la loi travail est peux permettre de très grandes avancés sociale tant que ce constat d'opposition systématique sera vrai.

  • akelacca il y a 6 mois

    En France les représentants nationaux ne cherchent pas à défendre les véritables intérêts de leurs bases mais à gagner au détriment des autres. Que ce soit, l’état (droite contre gauche) ou les syndicats (CGT contre MEDEF). L’intérêt général n’est plus un objectif national. Je précise nationale car c’est loin d’être toujours vrai au niveau local.

  • nicog il y a 6 mois

    Je sais pourquoi elle rigole: Elle qui n'a jamais bossé dans une boite privée va imposer des régressions sociale set salariales inédites aux salariés du Privé. ha ha ha ...

  • dupon666 il y a 6 mois

    y a rien de surprenant à ce que holland soit le chef de projet...holland n'a jamais etait de gauche et c'est un "young leader" de la french american foundation au service des USA