Loi Travail : ça tourne en rond

le , mis à jour à 08:21
2
Loi Travail : ça tourne en rond
Loi Travail : ça tourne en rond

Un tour de piste et puis s’en va... en attendant la prochaine. Pour la dixième fois, les opposants à la loi Travail ont répondu présent à l’appel à manifester lancé par les 7 syndicats opposés à la loi Travail, obtenu de haute lutte à Paris. Place de la Bastille (XIe), où tous les projecteurs étaient braqués suite au feuilleton des dernières 48 heures sur l’interdiction ou pas du défilé, l’entrée était presque aussi sélecte qu’un Prix de Diane sur l’hippodrome de Chantilly (Oise). Au titre de l’élégance, les manifestants ont dû montrer patte blanche : barrages à tous les coins de rue et fouilles systématiques. Tous ceux dont les sacs à dos étaient remplis d’objets suspects ont dû rebrousser chemin. Une centaine ont même été interpellés. Un parcours réduit à la portion congrue — 1,6 km tout compris en forme ce circuit tout autour du bassin de l’Arsenal — ajouté à un filtrage impressionnant qui ont pesé sans doute un peu sur les chiffres.

 

Le cortège de 60 000 manifestants, selon les syndicats, 20 000 selon la police, s’est ébranlé vers 14 h 15. Et une heure à peine après le départ, le carré de tête syndical avait bouclé son tour. En région aussi la participation était en petite forme, notamment au Havre ( 3 400 personnes selon la police, 20 000 selon les manifestants, contre 40 000 le 9 juin ), à Marseille ( 2 800 selon la police contre 5 000 le 14 juin ), à Lyon, à Bordeaux...

 

Une baisse conforme au scénario de « l’essoufflement » vendu depuis plusieurs jours par l’exécutif. Ce que réfute bien évidemment les syndicats, en reconnaissant pourtant volontiers que « tout cela tourne en rond », comme le tracé du défilé ! Hier matin, François Hollande n’avait pas attendu pour entonner la ritournelle du « on ne lâchera rien » chère au Premier ministre. « Si Manuel Valls n’avait pas fait ses déclarations intempestives publiques, il n’y aurait pas eu de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pouvillo il y a 6 mois

    Alors petit Macron et Vals, comme vous avez promis, on va virer les migrants en GB ! On va voir si vous allez tenir parole ! Je vous donne l'autorisation de partir avec...et bon débarras !

  • M8252219 il y a 6 mois

    Des gros bras de la centrale ont attaqués les locaux de la CFDT c'est ça la CGT