Loi Travail : Aubry demande «beaucoup» de modifications mais pas le retrait

le , mis à jour le
4

Elle a beau qualifier le projet de loi El Khomri «d'extrêmement dangereux», Martine Aubry a répété ce lundi soir qu'elle ne demandait pas pour autant le retrait pur et simple du texte, contrairement à certains frondeurs socialistes. A l'issue d'une longue et houleuse réunion du Bureau national du PS en présence de la ministre du Travail Myriam El Khomri, elle a néanmoins fait savoir qu'elle voulait «beaucoup» de modifications.

«Il y a beaucoup, beaucoup de choses à modifier, on ne peut pas se contenter de trois petites modifications», a-t-elle ajouté, après avoir présenté «beaucoup de propositions» au Bureau national, l'instance dirigeante du parti.

VIDEO. «Il y a beaucoup de choses à modifier», selon Aubry

«Qu'on se donne encore un peu de temps», a plaidé l'ancienne secrétaire, qui mise notamment sur le travail parlementaire. «Que nous retravaillions pour faire que ce projet de loi soit un vrai projet moderne qui, à la fois, améliore la compétitivité des entreprises et crée de nouvelles protections pour les salariés», ce qui était «l'idée initiale», a demandé celle qui a récemment publié une tribune au vitriol contre le gouvernement.

Actuellement «la réforme du code du travail est une réforme qui n'améliore ni la compétitivité des entreprises, ni qui accroît la protection des salariés. Elle est extrêmement dangereuse, notamment sur le droit de licenciement», selon Martine Aubry. «Mettons le paquet sur la formation, sur la recherche, sur l'innovation. Il faut que les salariés se sentent bien dans l'entreprise si l'on souhaite qu'ils y soient attachés et qu'ils améliorent encore leur compétitivité.»

«Ce soir, il y a un parti qui veut améliorer les choses dans sa grande majorité, même s'il y a toujours des camarades qui estiment que pour faire mieux, il faudrait retirer le texte. Mais tout le monde est pour l'amélioration» du projet de loi, s'est pour sa part  félicité le premier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • celiane il y a 9 mois

    les 35heures ne sont pas si mauvais que cela, il y a eu de mauvaises négociations au sein des entreprises avec les élus face au dirigeants. oui il y a eu de nombreuses personnes maintenant bafouées mais pour exemple des personnes travaillant la nuit (5x8) il y a beaucoup a attendre du rythme de nuit (6x8).

  • celiane il y a 9 mois

    étonnant de voir que notre pays est si mal géré par ses politiques qui passent du temps sur les bancs d'écoles. ils nous font perdre notre majorité au sein de nos industries aux risques de perdre notre majorité capitalistique. notre tissus productif sort de notre pays et aux mains d'inconnus au nom du sein sauveur car ils ont de l'argent pour sauver nos emploies

  • celiane il y a 9 mois

    une entreprise moins taxée est une entreprise plus viable a long terme et compétitive !!! donc messieurs les politiques baisser vos salaires et vos prestations qui coulent individuellement les français !!

  • jean-648 il y a 9 mois

    Au vue de son bilan des 35 heures, elle est plutôt mal placée.