Loi Travail : «Arrêtez d'ergoter sur tout», demande Le Roux aux frondeurs

le , mis à jour à 11:51
1
Loi Travail : «Arrêtez d'ergoter sur tout», demande Le Roux aux frondeurs
Loi Travail : «Arrêtez d'ergoter sur tout», demande Le Roux aux frondeurs

Le décompte du rapporteur socialiste de la loi Travail Christophe Sirugue, qui estime ce lundi matin dans «Le Parisien»-«Aujourd'hui en France» qu'il manque «près de 40 voix pour voter le texte», inquiète les pro-gouvernement... Et réjouit les opposants au texte, à la veille de l'examen par les députés du projet de loi El Khomri.

«Il faut prendre ses responsabilités», demande Bruno Le Roux. Le patron des députés socialistes, invité de France Info ce lundi matin, regrette que «depuis 4 ans, il y a un certain nombre de socialistes, 7-8%, ce n'est pas beaucoup mais c'est bien trop, qui ergotent à chaque fois que nous créons un progrès. Ce n'est jamais assez, il faudrait toujours aller plus loin». «Ils ne m'énervent pas, assure-t-il. Mais ils nous mettent dans une situation qui voudrait nous empêcher d'avancer».

.@BrunoLeRoux aux fondeurs du PS : Arrêtez d'ergoter sur tout https://t.co/f4v048A1wG— France Info (@franceinfo) May 2, 2016

Selon Bruno Le Roux, «le fait que la droite ne veuille plus nous soutenir (...) c'est bien que le texte a été rééquilibré». Il dit «former l'espoir de pouvoir réunir sur un texte de progrès» une majorité. Et à ses yeux, le fait que «tout le monde soit contre un texte» démontre que celui-ci est équilibré... «Il a trouvé un équilibre et demain nous allons enfin parler de la vérité du texte», insiste le député de Seine-Saint-Denis.

Concernant les violences qui ont émaillé les manifestations du 1er mai, Bruno Le Roux  demande «une condamnation sans faille des casseurs, et de la part de tout le monde». «Les organisateurs des manifestations aujourd'hui doivent se séparer totalement, dans leur discours, dire qu'il n'y a rien à voir entre eux et ces casseurs», poursuit-il, dénonçant «des expressions, de ce point de vue là, qui étaient un petit peu molles la semaine dernière». Alors que certains des opposants au texte ont dénoncé ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8167590 il y a 7 mois

    Autrement dit à la mode Louis XIV : j'ai trop aimé parler pour ne rien dire, ne m'imitez pas en cela !