Loi Travail : à deux signatures près, pas de motion de censure «de gauche»

le , mis à jour à 18:12
5
Loi Travail : à deux signatures près, pas de motion de censure «de gauche»
Loi Travail : à deux signatures près, pas de motion de censure «de gauche»

Il n'y aura pas de motion de censure «de gauche» déposée contre le gouvernement de Manuel Valls. Laurent Baumel, l'un des «frondeurs» du PS a reconnu ce mercredi après-midi qu'il manque deux signatures pour y parvenir. «Nous ne serons pas en mesure de déposer une motion de censure», a reconnu devant une forêt de micros et de caméras le député d'Indre-et-Loire.

A l'expiration du délai de dépôt, le projet de motion «a recueilli 56 signatures, il en fallait 58», a déclaré Laurent Baumel. Il a précisé qu'il y avait «plus de 30 socialistes» parmi les signataires. Les noms de tous les signataires ont été publiés en fin d'après-midi.

Outre les frondeurs du PS, la liste comporte des élus écologistes comme Cécile Duflot ou Sergio Coronado mais aussi des élus communistes comme André Chassaigne ou Marie-Georges Buffet. Plus surprenant, le député Thomas Thévenoud, non apparenté, ou le centriste Jean Lasalle.

Voici la liste des 56 signataires de la "motion de censure virtuelle" par @christianpaul58 #LoiTravail pic.twitter.com/KD4gEpoFuE— Stéphane GRAND (@Stephane_Grand) May 11, 2016

«On aura essayé de faire quelque chose, a-t-il philosophé. On a pris nos responsabilités». Pas question cependant pour les frondeurs de franchir la ligne jaune et de mêler leurs voix à celles de la droite. «Non, la motion de censure de la droite ne sera pas votée par nous», a déclaré Laurent Baumel.

Le Front de Gauche votera avec la droite

En revanche, le Front de Gauche a déclaré, selon Reuters, qu'il votera de son côté la motion de censure déposée par la droite et le centre. «Le seul moyen dont nous disposons pour obtenir le retrait de cette loi du travail, c'est de voter une motion de censure quels que soient ceux qui la présentent», a déclaré André Chassaigne, chef de file du groupe Gauche démocrate et républicaine.

La motion de censure était un moyen pour les frondeurs du PS ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 11 mois

    Ils feraient mieux de gentiment rentrer dans le rang et admettre leur insondable médiocrité.

  • M9941825 il y a 11 mois

    Même pas courageux

  • g.marti4 il y a 11 mois

    ouhaaa la flè,,,che est passée bien près !!! Qu'est ce qu'ils sont forts !!!

  • M940878 il y a 11 mois

    pipeau cette motion de censure de la gauche , c'était prévu dès le départ

  • 445566ZM il y a 11 mois

    La gauche au pouvoir nous amuse de plus en plus. Au début elle avait une majorité confortable...