Loi Travail : 15 policiers et gendarmes blessés, dont deux grièvement

le , mis à jour à 00:21
15

Pour cette ultime journée de contestation (la quatorzième depuis mars) des milliers d'opposants à la loi Travail ont battu le pavé dans les différentes régions après la pause estivale. Au total, plus de 110 villes ont accueilli ce jeudi meetings et manifestations.

 

Dans toute la France, 62 personnes ont été interpellées pendant les manifestations, a annoncé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dans un communiqué. 32 d'entre elles ont été placées en garde à vue. «Depuis le début des manifestations autour de la loi travail, 620 policiers et gendarmes ont été blessés. Ces violences sont inacceptables», estime Bernard Cazeneuve. «Au total, 15 policiers et gendarmes ont été blessés (ce jeudi, ndlr) à Paris et en province, dont deux grièvement, qui ont été hospitalisés.»

A Paris, la manifestation parisienne est partie un peu après 14 heures de Bastille pour rejoindre République sur un parcours d'un peu moins de deux kilomètres. Selon BFMTV, 1 200 policiers et gendarmes ont été mobilisés par la préfecture de police de Paris. La manifestation a été dispersée vers 16h30, suite à de violents affrontements entre forces de l'ordre et casseurs. Au moins quatre manifestants et huit policiers et gendarmes ont été blessés au total, dont «deux présentant des brûlures suite aux jets de cocktails molotov». 

 

Parmi les 12 blessés légers, un CRS a été brûlé à la jambe après le jet de cocktails Molotov devant un café, place de la République. Un membre des forces de l'ordre, blessé à la tête après des jets de projectiles, a dû être hélitreuillé. Selon la préfecture de police de Paris, un manifestant a été blessé par des jets de projectiles.

 

Entre 12 500 et 13 5000 manifestants à Paris

Alors que le président de la République, François Hollande, a une nouvelle fois défendu la loi El Khomri dans un entretien à la revue «le Débat» publié ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM il y a 3 mois

    Sommes-nous en état d'urgence ? Si "oui", les rassemblements et les manifestations sont normalement interdits. Il faut, au moins, porter plainte contre "x".

  • stepone7 il y a 3 mois

    et combien de manifestants blesses ? bizarre on parle toujours d un cote mais jamais de l autre ..

  • paspil il y a 3 mois

    de toute facon le mec de gauche s il n est pas communiste , il ne pourra pas voter ... car le parti socialiste est un parti de droite qui ne souhaite pas que l'on montre les feuilles d'imposition des grandes fortunes ... c est vrai que la réalité pourrait choquer beaucoup de francais ... payer des impots sur seulement 20 % de ses revenus , c est impossible pour la classe moyenne ...

  • Berg690 il y a 3 mois

    Tinou23 , vu ta logique les études te sont étrangères!

  • Tinou23 il y a 3 mois

    Diopaze Ca change rien qu'il y ait des réfugiés ou pas, les travailleurs qui dorment dans leur voiture sont responsables de leur situation, il avait cas faire des études Et avoir une bonne situation.

  • dioptaze il y a 3 mois

    tinkiet on travaille dur pour pas grand chose..... l'Etat a trahi ça sera FN qu'on votera au prochaine...

  • vmcfb il y a 3 mois

    @ dioptaze.. le Peuple, pour Vous, c'est 5% d'Ultra qui ont oublié de réfléchir (et de travailler)?

  • dioptaze il y a 3 mois

    Galvanisons nous contre cet état traitre. Les policiers sont complice esclave de leurs salaire, joignez vous au peuple!!!!

  • AZDF il y a 3 mois

    Faire des heures supplémentaire payer 10% au lieu de 25% c'est ce que madame el cauneri veut pour les Français.Et ils appellent ça du sociale. 2017 va très dur pour la gauche et la droite.

  • schalle6 il y a 3 mois

    mon post d'il y a trois minutes a été effacé forcément car je dis la vérité et ça déplait au système en place; car moi je travaille dur pour gagner ma vie et celle de ma famille. la censure effacera t elle encore ce post ?