Loi sur le renseignement : le "New York Times" dénonce un "État français de surveillance"

le
5
Le New York Times craint notamment la concentration de pouvoirs exceptionnels dans les mains du Premier ministre.
Le New York Times craint notamment la concentration de pouvoirs exceptionnels dans les mains du Premier ministre.

L'avertissement vient tout droit des États-Unis. Selon un éditorial paru dans le New York Times, le projet de loi sur le renseignement proposé par Manuel Valls "pourrait ouvrir la porte à des excès semblables" à la surveillance extrême de la NSA depuis le 11 Septembre, dévoilée par Edward Snowden.

Alors que le projet doit être débattu dès le 13 avril, le quotidien rappelle que "le Parlement a le devoir de protéger les droits démocratiques des citoyens de la surveillance expansive et intrusive du gouvernement". Et pointe, dans cet éditorial intitulé "The French Surveillance State" ("L'État français de surveillance"), les dangers potentiels de la loi sur les libertés individuelles. Ainsi, "cette loi [...] est trop vague dans sa définition de qui est une cible légitime" et fait donc potentiellement de chaque citoyen une cible à surveiller, selon le New York Times.

"Nerveux après les attentats"

Selon le journal, s'"il est compréhensible que les Français soient nerveux après les attaques de Paris et de Tunis et qu'ils s'alarment de la radicalisation de certains qui, en France, sont devenus la proie du recrutement djihadiste sur Internet", il est anormal que la loi "concentre des pouvoirs extraordinaires" au Premier ministre "en lui donnant, plutôt qu'aux juges, le contrôle du processus d'approbation des demandes de surveillance des agences de renseignements".

Enfin, la loi "met en danger la liberté de la presse", craint...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6418959 le vendredi 3 avr 2015 à 08:14

    Ils peuvent parler les ricains avec la NSA, leur écoute du portable de la chancelière et autres, par internet!!! C'est l'hôpital qui se fout de la charité. Et cela ne va pas leur plaire d'être surveillé.

  • M6418959 le vendredi 3 avr 2015 à 08:08

    La stasi arrive!!!!

  • mucius le vendredi 3 avr 2015 à 07:21

    L'Etat de surveillance facilitera l'élimination de toutes les pensées et idées non orthodoxes. Chaque inquiétude des Français est immédiatement utilisée par l'Etat pour renforcer son emprise sur la société.

  • charleco le jeudi 2 avr 2015 à 21:18

    Les USA qui s'inquiètent pour la France!!!!

  • M3435004 le jeudi 2 avr 2015 à 20:49

    Surtout dans les mains d'un premier ministre qui a l'air si méchant......avec la manif pour tous. Avec Madame T., c'est un petit toutou.