Loi sur la famille : Laurence Rossignol ne se laissera «pas impressionner»

le
0
Loi sur la famille : Laurence Rossignol ne se laissera «pas impressionner»
Loi sur la famille : Laurence Rossignol ne se laissera «pas impressionner»

Un texte sur la famille, présenté par le Parti Socialiste et les écologistes, centré sur les conséquences des séparations pour les enfants, arrive ce lundi en débat à l'Assemblée. Il devrait être discuté jusqu'à mercredi avant un vote le 28 mai. La secrétaire d'Etat à la Famille Laurence Rossignol nous a reçus avant l'ouverture des débats.

Sur le texte : «Moi j'ai la volonté d'apaiser»

Après la mobilisation de la Manif pour tous, le précédent gouvernement a enterré, en février, la grande loi famille promise par Dominique Bertinotti à laquelle vous succédez. Le regrettez-vous ?

Depuis 18 mois, la crispation politique sur la famille est telle qu'avec une grande loi famille, le risque aurait été d'additionner les désaccords. Or, moi, j'ai la volonté d'apaiser. Les conflits, les contradictions, les oppositions sur des sujets comme la filiation, l'accès aux origines sont tels que je pense que la façon la plus raisonnable et la plus constructive est de procéder marche par marche, de travailler par lois, par propositions de loi, thème par thème. Si cela permet de faire avancer les choses, cela me va bien .

Justement, pour vous, c'est le baptême du feu avec l'examen à partir d'aujourd'hui d'une proposition de loi qui a pour but d'adapter le droit de la famille à leur évolution. Approuvez ce texte ?

Laurence Rossignol. Il est le résultat d'un travail parlementaire de qualité. Il est cohérent et équilibré. Il n'y a pas de raison qu'il ne fasse pas, in fine, consensus. Avant sa présentation, j'ai pris soin de rencontrer toutes les associations, tous les courants. Certains me reprochent d'avoir reçu les représentants de la Manif pour tous. Mais il faut bien essayer de sortir de la paralysie actuelle. Et quand je suis en désaccord avec mes interlocuteurs, je n'hésite pas à le leur dire.

Sur le débat l'Assemblée : «Je ne me laisserai pas impressionner»

Vous attendez-vous à un débat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant