Loi Santé : les médecins libéraux appelés à la grève dès vendredi matin

le
0
Loi Santé : les médecins libéraux appelés à la grève dès vendredi matin
Loi Santé : les médecins libéraux appelés à la grève dès vendredi matin

Les médecins libéraux sont appelés à entamer dès vendredi matin une grève des urgences et des gardes, à deux jours d'une manifestation dimanche à Paris pour demander le retrait du projet de loi de Marisol Touraine. Face à la «surdité» de la ministre de la Santé, «nous avons décidé de durcir notre mouvement», a déclaré jeudi lors d'une conférence de presse Eric Henry, l'un des porte-paroles du «Mouvement pour la santé de tous».

Ce collectif, créé en février pour demander le retrait du projet de loi, réunit une quarantaine de syndicats et d'organisations étudiantes du monde de la santé. Il avait déjà appelé les médecins, kinésithérapeutes, dentistes, infirmiers et autres professionnels à fermer leurs cabinets samedi pour une journée «santé morte». Il invite désormais les médecins libéraux à observer une grève des gardes et des urgences dès vendredi 8 heures, et jusqu'à lundi 8 heures, a précisé Eric Henry, président du syndicat des médecins libéraux (SML). «L'Etat français va devoir se débrouiller avec le système hospitalier. Ça va engorger les urgences et montrer que, sans les libéraux, notre système de santé ne fonctionne pas», a-t-il dit.

VIDEO. Projet de loi santé : les professionnels du secteur dans la rue dimanche

Les pouvoirs publics pourront toutefois réquisitionner des professionnels si la grève est très suivie. Le durcissement a été acté après l'annonce lundi par Marisol Touraine que le tiers payant (dispense d'avance de frais lors d'une consultation) serait bien généralisé d'ici 2017. «C'est un asservissement financier», a commenté Didier Legeais, vice-président de l'Union des chirurgiens de France (UCDF).

VIDEO. Tiers payant : «Les médecins seront payés en moins de sept jours», affirme Touraine

Le mouvement dit avoir vécu comme une «provocation» supplémentaire le déplacement mardi de la ministre avec le Premier ministre Manuel Valls dans une «Maison ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant