Loi Macron : Valls prend la main

le
3
Loi Macron : Valls prend la main
Loi Macron : Valls prend la main

Grosse journée hier pour Manuel Valls. A midi, il a pris les choses en main pour présenter lui-même la loi sur l'activité et la croissance, qui fait tant grincer à gauche, notamment sur le travail dominical, et qui est portée par le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron. En fin de journée, à la Maison de la chimie, il a participé à un débat sur l'égalité organisé par la Fondation Jean-Jaurès. « Défense du libéralisme le matin, discours sur un grand marqueur de gauche le soir, Valls joue les équilibristes », grince un député socialiste.

Toute la matinée, le Premier ministre a donc dû défendre, lors d'une conférence de presse après le Conseil des ministres, la loi Macron. « Ce texte va marquer la seconde moitié du quinquennat, c'était donc bien que Valls le défende entouré d'un tiers du gouvernement, depuis l'Elysée », justifie son entourage. C'est aussi pour éviter que le ministre de l'Economie, jugé trop libéral par une partie du PS, soit seul en première ligne. « Macron est devenu un épouvantail pour certains, cette loi présentée par lui à Bercy, cela aurait été encore plus compliqué », reconnaît un proche de François Hollande.

Valls, agacé des procès sur son positionnement

Car déjà, de nombreux socialistes se déchaînent contre la loi et certains menacent de voter contre. Quelques heures avant la conférence de presse, c'est Martine Aubry qui a dégainé une tribune dans « le Monde » pour dénoncer « la régression » que serait l'augmentation des ouvertures des commerces le dimanche. La loi propose en effet de passer de 5 dimanches possibles à 12. Ce coup de la maire de Lille a particulièrement agacé les soutiens de Valls. « On ne va quand même pas faire croire qu'être de gauche, c'est parler de 7 dimanches, et être de droite c'est 12 », s'énerve le patron des sénateurs PS, fidèle de Hollande, Didier Guillaume. En réponse, le gouvernement a notamment assuré que les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M156470 le jeudi 11 déc 2014 à 15:15

    Tous ces rictus pour en arriver à quoi ???

  • M156470 le jeudi 11 déc 2014 à 15:15

    Valls prend la main, tandis que notre pédalo prend l'eau et que le paquebot France coule...

  • M8252219 le jeudi 11 déc 2014 à 14:40

    Il serait temps de s'occuper des vraies réformes--TVA SOCIALE tous les français et d'autres en bénéficient tous doivent participer à sont financement qui se fait sur le seul dos des salariés et des entreprises.Réduction de moitié du nombre des parlementaires plafonnement et fiscalisation de tous leurs revenus et avantages,suppression de tous les statuts spéciaux.retour au 39h pour TOUS,3jrs de délai de carence en arrêt maladie pour tous,retraite à 65 ans pour tous.