Loi Macron, dernière carte du gouvernement à Bruxelles

le
11
Signe de l'importance du sujet, c'est le service de presse du Premier ministre qui a invité les journalistes pour la présentation du projet de loi Macron à l'Élysée.
Signe de l'importance du sujet, c'est le service de presse du Premier ministre qui a invité les journalistes pour la présentation du projet de loi Macron à l'Élysée.

Semaine cruciale pour la France en Europe. Mercredi, le ministre de l'Économie présente son projet de loi "croissance et activité". Le texte d'Emmanuel Macron, qui s'attaque tout à la fois à l'ouverture à la concurrence du ferroviaire via des lignes d'autocar, à l'extension du travail dominical, ou encore à la réforme des professions réglementées, constitue en fait la dernière carte de François Hollande et Manuel Valls pour faire avaler à leurs partenaires européens un rythme de réduction du déficit beaucoup plus lent qu'annoncé. Fin novembre, la Commission avait approuvé le projet de loi de finances 2015 présenté par Bercy, tout en reportant son avis définitif sur le respect des règles budgétaires européennes à début mars. Ce lundi, les ministres des Finances de la zone euro, réunis en Eurogroupe à Bruxelles, ont approuvé cet avis de la Commission après une discussion commune à huis clos. Après la réunion, ils ont rappelé dans un communiqué le risque de non-conformité aux règles du budget présenté. Non seulement le projet de budget de Paris acte le report, de fin 2015 à fin 2017, du retour à 3 % du PIB - un nouveau dérapage auquel les voisins de la France doivent se résigner puisque la croissance envisagée au moment d'accorder un délai de deux ans, de 2013 à 2015 pour y parvenir, n'a pas été au rendez-vous -, mais surtout, le budget français ne contient pas l'effort minimal de réduction du déficit structurel, celui qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le jeudi 11 déc 2014 à 05:42

    Alors on est en mauvaise position car cette loi ne change rien de ce qu'il faut changer pour entre dans les clous.

  • CHAKHO le mercredi 10 déc 2014 à 12:18

    De l'aspirine pour soigner un cancer. Chômeurs vous allez encore patienter.

  • klein44 le mercredi 10 déc 2014 à 12:11

    j habite a 5mm de sarrebruck, capitale de la Sarre en RFA - tres vite, j y suis et j y reste

  • M3155433 le mercredi 10 déc 2014 à 12:03

    encore du bricolage insignifiant sur un deficit de 2 000 milliards . Si ça marche et que ça passe sans amendement (qui font perdre toute efficacité) , au grand max on est en dessous du milliard, soit bien moins que 0,05 % .....! Tristes politiciens de metiers

  • olive84 le mercredi 10 déc 2014 à 11:56

    encore de la poudre aux yeux... qui peut croire un seul instant que ce gvt va supprimer les avantages des riches... vraiment ridicule ce tapage mediatique...

  • nayara10 le mercredi 10 déc 2014 à 11:43

    Ils nous reste à supporter encore 2 ans ces fripouilles qui inventent chaque jour des loi aussi idiotes que leur raisonnement...

  • a.nottr1 le mercredi 10 déc 2014 à 11:41

    @Alex282, certe nous perdons du temps, mais nous VOTERONS autrement, la leçons est bonne

  • heimdal le mercredi 10 déc 2014 à 11:39

    L'ouverture à la concurrence des professions réglementées est une excellente chose .Quiconque à eu affaire à un huissier comprendra de quoi je parle ,ces types sont les champions de la facturation abusive .

  • juillia3 le mercredi 10 déc 2014 à 11:28

    pour financer une guerre , il trouve toujours de l argent !!! tout ca n est que magouille . ils vivent dans leur monde virtuel

  • alc2855 le mardi 9 déc 2014 à 17:28

    Concurrence du ferroviaire avec des autocars... Sauf à paris, le diesel est interdit. Et il sont du même parti ! Complétement K.ONS !