Loi El Khomri : Valls veut «convaincre les Français» et «ira jusqu'au bout»

le , mis à jour à 13:13
2
Loi El Khomri : Valls veut «convaincre les Français» et «ira jusqu'au bout»
Loi El Khomri : Valls veut «convaincre les Français» et «ira jusqu'au bout»

Après son déplacement lundi à Mulhouse, le Premier ministre Manuel Valls poursuit son travail de pédagogie sur la réforme du droit du travail. Alors que les syndicats se réunissent en fin de journée pour organiser la riposte contre ce texte, qu'ils jugent défavorable aux salariés, il était invité de RTL ce mardi matin. 

«Je veux convaincre que cette réforme est utile», a martelé plusieurs fois Manuel Valls. Rappelant que la France vit «depuis 30 ans avec le chômage de masse», il a assuré que cette réforme se tournait vers «tous ceux qui cherchent un emploi».

VIDEO. Projet de loi sur le travail : Valls veut aller «jusqu'au bout»

Face aux nombreuses oppositions au projet de loi, il est resté droit dans ses bottes. «Je suis Premier ministre, je suis dans l'action, ce qui m'intéresse c'est que le chômeur trouve un emploi, que le chef de PME puisse embaucher». «Je suis dans la réalité, je souhaite que la gauche et que les forces sociales soient dans la réalité et la réalité, c'est faire reculer le chômage. Il faut donner plus de force et de compétitivité à notre pays». «Etre de gauche, c'est regarder la réalité en face, a-t-il encore lancé. Le progressisme c'est de faire en sorte que les entreprises ça marche», 

Manuel Valls n'a pas souhaité en dire davantage sur une éventuelle utilisation du 49.3 pour faire passer le texte à l'Assemblée. «Ce n'est pas une question essentielle, a-t-il temporisé. Je veux convaincre une majorité de députés, a-t-il expliqué, une majorité de députés de gauche d'abord». 

«Que tous les ministres s'engagent»

«Pourquoi préjuger de l'intelligence collective»,a-t-il demandé en appelant à «dépasser les clivages traditionnels» et assurant que le texte «ne renie en rien nos valeurs». «J'en appelle à un débat serein», a-t-il plaidé. 

Manuel Valls a défendu le contenu du texte. «Il n'y a pas de sacrifice quand nous affirmons dans ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 11 mois

    Emmanuel Valls est courageux! Il a raison d'aller jusqu'au bout, l'histoire lui donnera raison comme pour Gerhard Schröder en Allemagne, n'en déplaise aux réactionnaires de gauche...

  • mipolod il y a 11 mois

    Mais cher môssieur, les français sont tous largement convaincus ! C'est plutôt du côté des syndicats qu'il va falloir vous montrer persuasif. Ce sont eux qui bloquent toutes évolutions économiques et qui font monter le chômage de masse.