Loi El Khomri : la majorité pose ses conditions

le
0
Myriam El Khomri a passé son grand oral devant la commission des Affaires sociales.
Myriam El Khomri a passé son grand oral devant la commission des Affaires sociales.

C'est peu de dire que Myriam El Khomri était attendue par les députés de la commission des Affaires sociales mardi après-midi. « Cette commission n'a jamais été aussi fréquentée », a ironisé sa présidente PS à l'occasion de la présentation du projet de loi controversé de la ministre du Travail. Au point que Catherine Lemorton a été obligée de jouer à la maîtresse d'école pendant la présentation de la ministre : « S'il vous plaît, un peu de silence, ce ronronnement est pénible », a-t-elle dû intimer pendant le discours de la ministre. Les députés pourront déposer leurs amendements jusqu'à vendredi à 17 heures. Ils devraient être nombreux à le faire, y compris au sein de la majorité. Le rapporteur PS du texte, Christophe Sirugue, n'a pas caché sa volonté de revenir sur plusieurs points.

Sirugue : « La protection des salariés ne peut être sacrifiée sur l'autel de la souplesse »

Le député de Saône-et-Loire a averti : « La protection des salariés ne peut être sacrifiée sur l'autel de la souplesse. » Il a notamment pointé le risque « de moins-disant social, pour ne pas dire dumping », alors que la majoration des heures supplémentaires pourra désormais être baissée jusqu'à 10 % entreprise par entreprise, en cas d'accord majoritaire et sans verrou au niveau des branches, comme...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant