Loi de santé : premier coup de canif dans le tiers payant pour tous

le
2
Loi de santé : premier coup de canif dans le tiers payant pour tous
Loi de santé : premier coup de canif dans le tiers payant pour tous

Le tiers payant généralisé obligatoire, mesure phare de la loi de santé en préparation, s'appliquera-t-il à tous les patients, comme le souhaite la ministre de la Santé depuis le départ ? Pas si sûr... En effet, hier, une réunion entre le ministère et les syndicats de médecins -- vent debout contre cette mesure -- a marqué un tournant. Embourbée depuis plusieurs semaines dans ce dossier surveillé comme le lait sur le feu par l'Elysée, Marisol Touraine semble lâcher du lest. Son cabinet a dévoilé de nouvelles pistes, à première vue anodines, mais qui, en réalité, ouvrent une brèche dans le caractère obligatoire du projet. « Le ministère, rapporte Jean-Paul Hamon, président de la FMF (Fédération des médecins de France), propose d'ajouter les étudiants ainsi que les malades en affection de longue durée (ALD) à la liste des actuels bénéficiaires du tiers payant généralisé. » Une liste qui comprend déjà les bénéficiaires de la couverture maladie universelle et de l'aide médicale d'Etat et, dès juillet 2015, les bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé.

En proposant d'étendre la liste des bénéficiaires, le ministère laisse ainsi entendre qu'il pourrait renoncer à faire bénéficier l'ensemble des patients français de ce tiers payant généralisé qui semble techniquement complexe à mettre en oeuvre. La proposition n'a pas encore été suivie d'effet. Mais elle ressemble à un revirement que certains attribuent à l'Elysée...

Il faut dire que, depuis le début de la semaine, les réunions entre médecins et représentants du ministère s'enchaînent et se passent plutôt... mal. Mercredi, les syndicats ont tous claqué la porte des discussions engagées avec l'Assurance maladie. Ex-conseiller de François Hollande et nouveau directeur de l'Assurance maladie, Nicolas Revel, dont c'était le baptême du feu, venait d'annoncer qu'aucune négociation sur les honoraires ne pouvait techniquement ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le samedi 31 jan 2015 à 09:15

    Réforme majeur mettre en place la TVA SOCIALE tous les français plus d'autres en bénéficient(ou en profitent) tous doivent participer à son financement pas seulement les salariés et les entreprises. Les entreprises retrouveront de la compétitivité et les salaires net seront augmentés.

  • t_n_t le samedi 31 jan 2015 à 08:00

    la crise aura effet surtout et tous ?