Loi «antigay» : une pétition pour priver la Russie des JO de Sotchi

le
0
Loi «antigay» : une pétition pour priver la Russie des JO de Sotchi
Loi «antigay» : une pétition pour priver la Russie des JO de Sotchi

La Russie est sous le feu des critiques d'ONG et de militants de la cause homosexuelle qui ont appelé, ce mercredi, à priver ce pays des jeux Olympiques d'hiver de Sotchi en 2014 pour protester contre une loi «antigay» à six mois de la cérémonie d'ouverture. Une pétition portant plus de 320 000 signatures a été déposée mercredi au Comité international olympique (CIO) à Genève par le mouvement anti-homophobie All Out.

La nouvelle loi russe, qui prévoit pour les étrangers une amende de 100 000 roubles (2 300 euros) maximum, jusqu'à 15 jours de détention et l'expulsion de Russie, fait l'objet de vives critiques de la communauté homosexuelle dans le monde. La fronde s'est accentuée après l'interpellation fin juillet près de Mourmansk, dans le nord-ouest de la Russie, de quatre ressortissants des Pays-Bas, parmi lesquels le chef d'une ONG LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels) néerlandaise. Accusés de propagande homosexuelle devant mineurs, ils ont passé plusieurs heures dans un poste de police et se sont vu interdire l'accès au territoire russe pendant trois ans.

Le CIO «a reçu des assurances au plus niveau»

C'est dans ce cadre que All Out a annoncé avoir déposé au CIO une pétition comprenant plus de 320 000 signatures. Interrogée par l'AFP, la responsable des relations médias du Comité «souligne clairement que le sport est un droit de l'homme et doit être accessible à tous, libre de toute discrimination, et ceci s'applique aux spectateurs, officiels, médias et bien sûr aux athlètes. Nous nous opposerons dans les termes les plus forts à toute action qui remettrait en cause ces principes».

Elle a noté qu'il fallait encore savoir comment cette loi serait appliquée, en particulier pour les Jeux de Sotchi et a indiqué que le CIO avait «reçu des assurances au plus haut niveau du gouvernement de Russie que la législation n'affectera pas ceux qui assisteront et participeront aux Jeux».

Versions ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant