Loi anti-récidive : un projet à haut risque pour Hollande

le
0
Le projet de loi anti-récidive de Christiane Taubira prévu à la rentrée est dangereux politiquement pour François Hollande. La droite et les associations de victimes sont déjà mobilisées.

François Hollande se méfie de la rentrée. «Il faudra être très vigilant, très attentif», a-t-il concédé jeudi soir devant l'Association de la presse présidentielle, en évoquant l'explosive question des retraites. Dès lors, la réforme pénale est-elle tenable? C'est tout l'enjeu de la bataille feutrée qui se joue à distance entre la garde des Sceaux, Christiane Taubira, et le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Quand la première plaide pour qu'elle soit présentée en Conseil des ministres en septembre, le second suggère en coulisse de mettre en place un système alternatif aux peines planchers. Et à l'Élysée, on temporise.

Car il y a les retraites, donc, et le vaste mouvement de protestation que la réforme ne manquera pas de provoquer. Mais ce n'est pas tout. À l'approc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant